> Mag > Musique > La merveille Ana Carla Maza

La merveille Ana Carla Maza

jeudi 24 mars 2022 par Jean-Pierre Biskup rédacteur , Sylvie Chareun photographe CC by-nc-sa

Compte-rendu

Quand voix et violoncelle se rencontrent en solo à travers la musicienne Ana Carla Maza, cela donne un concert et une musique qui sortent de l’ordinaire ! L’artiste d’origine cubaine a une énergie, une musicalité et un côté solaire qui touchent en plein cœur !

Vendredi 18 mars 2022... Salle Saint-Jean à la Motte-Servolex... Ce soir au programme, la musicienne Ana Carla Maza. Si ce nom ne vous est pas connu pour le moment, il le sera peut-être dans les prochaines années. On est face ici à un talent pur, une violoncelliste virtuose, une chanteuse à la voix d’or, à la musicalité et polyvalence intéressantes, avec également un talent dans la composition musicale.

Ana Carla Maza fait partie de la génération actuelle des artistes qui donnent une nouvelle fraîcheur au jazz, notamment grâce à l’apport d’autres couleurs et styles de musiques. Issue d’une famille de musiciens, avec notamment un père reconnu en tant que pianiste, Ana Carla Maza a grandi à Cuba où la musique est partout comme elle le dit si bien pendant le concert. Elle a joué et appris au sein de sa famille, mais aussi au contact d’autres pointures de la musique à Cuba, avant de venir en France à Paris où elle a encore développé ses talents. Le concert va permettre de découvrir les différentes facettes de ce diamant.

JPEG - 476.2 ko
Ana Carla Maza - Salle St-Jean@La Motte-Servolex, mars 2022
© Sylvie Chareun

Ana Carla Maza arrive sur scène avec son sourire qui ne semble jamais la quitter, un charme et une énergie communicative. La jeune musicienne a déjà beaucoup d’expérience de la musique et de la scène, et cela se sent.
La part belle sera faite à son deuxième album, sorti le mois dernier, qui s’intitule Bahía en l’honneur du quartier où elle a vécu à la Havane à Cuba...
Ainsi, la musicienne nous fait voyager dans l’Amérique latine, que ce soit à travers Cuba (« La Habana », « Bahía », « Miriam Valdés », « A Tomar Café », « Todo irá bien »...), où dans d’autres contrées comme l’Argentine (« Astor Piazolla »), la cordillère des Andes (« Huayno »), avec quelques clins d’œil à tous les styles musicaux qui traversent ce continent, des Caraïbes au Brésil...

Le répertoire est essentiellement chanté en espagnol, mais il y a quelques incursions dans d’autres langues comme le français bien sûr (« Bahía », « Le Petit Français », « Les Choses Simples »...). La trame musicale tourne autour des musiques latines, mais il y a également l’apport du jazz, de la musique classique, de la chanson...

Violoncelle et voix sont complémentaires de façon magique et magistrale, et semblent ne faire qu’un.

La violoncelliste est virtuose mais pas dans la démonstration gratuite, elle est toujours au service de la musique et des chansons. Les techniques de pizzicato et d’archet sont utilisées alternativement, le violoncelle par moments joue le rôle d’une basse ou contrebasse, parfois même d’une percussion. Il peut jouer le rôle d’instruments à cordes servant à accompagner la voix avec des accords et arpèges. Bref, il révèle toutes ses capacités musicales, c’est un instrument capable de jouer de nombreux rôles et s’adapter à tous les styles.


JPEG - 521.7 ko
Ana Carla Maza - Salle St Jean@La Motte Servolex, mars 2022
© Sylvie Chareun

En plus de ce talent d’instrumentiste d’exception, la voix est magnifiquement belle et très bien maîtrisée. La musicienne a un talent de chanteuse qui permet aussi de toucher le public avec la voix. Maîtrise de la voix et du violoncelle à travers une musique inspirée de nombreux styles musicaux, il y a ce qu’il faut pour convaincre le public. Ana Carla Maza est autrice et compositrice, ce n’est pas seulement une interprète. Le public semble touché et conquis par la musique proposée, la musicienne n’hésite pas à le faire participer à différentes reprises pour donner de la voix ou du rythme.

C’est clairement une musique qui fait du bien. Beauté et douceur caractérisent cette musique qui donne du baume au cœur et de l’espoir, réchauffant comme un soleil arrivant à la fin de l’hiver. Le public en redemande encore. Musique, violoncelle et voix d’or.

  • Ana Carla Maza + La Chica :
    le jeudi 24 mars 2022 à 20h30 Quai des Arts, Rumilly

    Musiques du monde

    Ana Carla Maza

    Violoncelle, chant : Ana Carla Maza

    Ana Carla Maza nous invite à un voyage imaginaire en Amérique du Sud. Faisant corps avec son violoncelle dont elle explore les sonorités avec virtuosité, cette jeune cubaine revisite les musiques traditionnelles de son enfance.

    La Flor, son deuxième album, est authentique et touchant. De la bossa nova brésilienne à la habanera cubaine, elle mêle les genres sans complexe, pour créer un univers d’une maturité détonante. Sa voix suave, habitée et maîtrisée à la fois, fait merveille. Un petit bijou de grâce et de délicatesse !

    La Chica

    Chant, piano : Sophie Fustec

    Après un premier album nourri de sonorités électroniques, La Chica revient avec La loba, seule au piano. Envoûtante, la compositrice et chanteuse franco-vénézuélienne transmet une émotion à l’état brut, entre pensées abstraites et introspection poétique.

    Tarifs : 18€ I 10€ I 7,50€

    localiser

    adresse

    Places d’armes


    Rumilly (F)
    complément

    Médiathèque - Tél. 04 50 64 69 50

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.