> Mag > Musique > Paul Lay Trio, les Vagabonds de Jazz sur la Plage

Jazz sur la plage 2022

Paul Lay Trio, les Vagabonds de Jazz sur la Plage

mardi 20 septembre 2022 par Anatholie photographe , rédacteur CC by-nc-sa

Compte-rendu

Suite de nos coups de cœurs au festival Jazz sur la Plage d’Hermance : Vagabonds, ou l’exploration par Paul Lay, Isabel Sörling et Mathias Szandaï des musiques de l’errance et de la liberté.

Après une soirée devant la scène du Pré-de-l’eau avec Guillaume Perret (à lire ici), c’est dans le caveau voisin du vieux village médiéval, où une scène est dressée entre deux pressoirs, que l’on se retrouve le lendemain soir pour découvrir le nouveau projet du Paul Lay Trio après le très réussi Deep Rivers que nous avions pu apprécier au festival Jazz aux Carrés en novembre dernier (voir notre compte-rendu ici).

Le projet Vagabonds est né d’une demande de La Folle Journée de Nantes : le pianiste Paul Lay et sa complice, l’artiste vocale Isabel Sörling, sont partis à la recherche du wanderer, cette figure de l’errance mais aussi de la liberté, à travers 150 ans de musiques allemandes, irlandaises, suédoises ou encore américaines, accompagnés dans ce voyage par Mathias Szandaï, qui remplace Simon Tailleu à la contrebasse.

JPEG - 277.1 ko
Paul Lay Trio @ Jazz sur la Plage, Hermance, août 2022
© Anatholie Music Photography

De Schubert à Frank Sinatra (« The Lady is a Tramp ») en passant par des chants traditionnels suédois et le blues de Bessie Smith ou encore la folk de Joan Baez (« I’m a Wanderer »), le trio s’approprie magistralement des morceaux évoquant les états d’âme des voyageurs vagabonds errant d’un lieu à l’autre en quête de liberté et de rédemption, magnifiés par l’interprétation poignante d’Isabel Sörling, d’une intensité rare et qui a laissé le public bouche bée, les improvisations de haute volée de Paul Lay et les solos de Mathias Szandaï.

Moment musical exceptionnel dans un cadre intimiste, Vagabonds à Jazz sur la Plage restera longtemps dans la mémoire de ceux qui ont eu la chance d’y assister.

Commenter cet article

Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.