Accueil > Les auteurs > Lt. Felipe Caramelos

Lt. Felipe Caramelos

Felipe Caramelos

Articles de cet auteur (16)

  • Patti Smith, le goût des autres

    Musique

    Dans la très belle ville de Lyon, Patti Smith, sirotant sur scène son éternel thé au Safran, a produit un magnifique concert dans l’écrin exceptionnel des Nuits de Fourvière. Assoiffée de rencontres, elle nous raconte une nouvelle fois, dans ce théâtre qu’elle affectionne, des histoires racontées avec une imagination brûlante, inoculant les vibrations d’un mal incurable à la fois impie et divin par une énergie qui nous dépasse. Immense moment de communion collective, le ciel a clignoté de multiples étoiles qui palpitaient au crépuscule d’un bleu azur, miracle d’une soirée qui s’annonçait encore pluvieuse le matin.

  • Riyoji Ikeda  : attention, ça glitche !

    Spectacle

    Les espoirs étaient hauts pour cette soirée made in Antigel avec une des figures clés de la musique électronique faite art sonore et visuel, pour laquelle pas moins de trois membres de l’équipe Rictus avaient fait le déplacement. Le set coup de poing de l’américano-japonais et son projet esthétique radical étaient bien au rendez-vous mais, au final, les avis restent partagés.

  • Pénitence ! Trente-deux fouettés pour sauver la planète

    Spectacle

    La création de 2020 Le Lac des cygnes pour 26 danseurs était présentée de nouveau le 9 février 2022 à Annemasse au Château Rouge. Il fallait oser revisiter le ballet le plus connu au monde et le défi est magnifiquement relevé par le chorégraphe de Blanche Neige, Angelin Preljocaj. Il y avait pendant ces deux heures de plaisir et de vibration un parfum enivrant de sensualité sur scène avec une calligraphie de corps, magnifiée par les couleurs des costumes d’Igor Chapurin et les vidéos de Boris Labbé.

  • Nous tournons en rond dans la nuit et sommes dévorés par le feu

    Musique

    Le club du Brise-glace avec son ambiance industrielle et son ascenseur fatigué, tagué, posé au milieu du bar spécialisé IPA était l’endroit rêvé pour accueillir le chambérien Yoke et le projet 52Hz, deux groupes de Noise Dark Ambient. Sans être passé par le conservatoire, tous les deux utilisent les machines comme les vrais moyens d’une production artistique sonore spontanée qui se libère de l’apprentissage du son tel que souhaité, exigé par une société de consommation : « Passer par une école pour apprendre à produire une marchandise ».

  • The Limiñanas et la fée électrique

    Musique

    Je retourne enfin à Grenoble pour voir un concert d’un de mes groupes rock préférés The Liminãnas à la Belle électrique, salle qui res­semble à l’Olympia et me rappelle la peinture de Raoul Dufy avec ses murs que l’on voit éclairés au loin comme une invitation à la lumière du son.

  • Rip it up and start again

    Musique

    Je suis installé devant une peinture de Luigi Russolo dans un musée du nord de Londres « The Estorick Collection » lorsque ma femme m’appelle pour me dire que mon groupe préféré, The Fall joue ce soir-là le 5 décembre 2012 au Islington Assembly Hall à Londres. Deux heures plus tard, je suis devant l’entrée de ce qui me semble être une salle des fêtes de province pour l’un de mes meilleurs concerts de punk rock « a wonderful gig ».

plus ancien

Lui écrire

Envoyer un message