Courrier des lecteurs

Vous avez la possibilité d’écrire pour lancer un sujet ou réagir.

Cette page centralise également les commentaires apportés aux articles du mag et aux événements de l’agenda.

Écrire au courrier des lecteurs

  • 22 décembre 2016 12:01 , par manulog

    merci pour la découverte, vous m’avez donné envie d’aller au ciné.

    Consulter l'article 25 avril

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 28 octobre 2016 16:56 , par sandra

    Merci d’avoir partagé vos opinions sur le sujet de l’entraînement sportif. Les raisons pour lesquelles les gens s’exercent peuvent varier. Comme vous le dites - certains le font sans doute par peur de vieillir ou autre, mais je pense quand même que la majorité des personnes ne pensent qu’aux aspects positifs que cela amènent.

    Consulter l'article De l’entrainement sportif

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • C’est ce que je me suis dis il y a déjà une quinzaine d’année.

    Je les ai découvert tout au début quand il n’était pas connu , il était passé aux eurockeennes l’après-midi du vendredi il n’y avait pas grand monde.

    J’avais trouvé ce petit groupe bien sympa avec son chanteur survolté qui faisait des bonds avec sa guitare.j’ai acheté les album "origin of symetry" à l’époque et les suivants, on va dire que je suis devenu fan.

    Je les ai suivi sur quelque concerts en France.2 ans plus tard il repassait aux eurockéennes et ce coup ci tout le monde avait le t-shirt ou le pull "Muse" cela a comméncé a m’énerver un peu "c’était à la mode".

    Puis j’ai découvert (avec des années de retard me direz vous) l’album "Ok Computer" de Radiohead et je me suis dit mais en fait Muse a tout piqué a Radiohead , du coup j’ai écouté les album de Radiohead et j’ai vu qu’il évoluait a chaque fois contrairement à Muse.

    Même des amis ce moquaient de moi en me disant tiens tu va voir "chouinette"’ en effet dans toutes ses chansons a un moment il prend une voix aigûe et se met a émettre de long sons comme un gamin qui chouinne.

    C’est là que j’ai arrêté Muse et que j’ai écouté Radiohead et c’est irréverssible

    Consulter l'article Serait-ce le déclin pour Muse ?

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 avril 2016 20:53 , par Chris Marlot

    Urgent !!!!

    Vital Breath cherche son bassiste/ choriste (5 cordes, jeu au doigts, médiator, et toutes techniques) en région Rhône-Alpes.
    
Entrée en studio très prochainement pour un deuxième album, négociations avec des labels en cours et tournée prévue en novembre.

    Nous avons besoin d’une personne impliquée et assez disponible à tous niveaux (composition, arrangements, répétition en semaine et en journée, etc...).

    Contact : contact@vitalbreathband.com


    Voir en ligne : Site web

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 avril 2016 20:52 , par Chris Marlot

    Urgent !!!!

    Vital Breath cherche son bassiste/ choriste (5 cordes, jeu au doigts, médiator, et toutes techniques). en région Rhône-Alpes.
    Entrée en studio très prochainement pour un deuxième album, négociations avec des labels en cours et tournée prévue en novembre.

    Nous avons besoin d’une personne impliquée et assez disponible à tous niveaux (composition, arrangements, répétition en semaine et en journée, etc...).

    Contact : contact@vitalbreathband.com

    Voir en ligne : Site web

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 9 février 2016 09:58

    saisir librement…

    Consulter l'article Partout les gens sont les mêmes

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

    Saisissez votre commentaire ici
    • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • En cette période de rentrée, je peux proposer des cours de guitare... Alors si vous êtes intéressés ou si vous connaissez des gens pouvant être intéressés, n’hésitez pas à me contacter !
    Guitare électrique, guitare acoustique... Je peux me déplacer pour des cours, ateliers, stages, etc... Le tout est accessible en axant sur la pratique, on n’oublie pas la théorie néanmoins... Tous styles et tous niveaux, et cela est possible car j’ai pu collaborer avec des musiciens reconnus dans de nombreux styles musicaux.
    Pour plus de renseignements, vous pouvez me contacter !

    JPEG - 119.3 ko
    • Septembre 2015 à 09:58 , par Olivier Dutertre

      Pour le contacter allez sur son Profil et cliquez sur le lien « Lui écrire »

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 21 juillet 2015 09:11 , par Livio Von Hügel

    La Compagnie des Agitateurs de Rêves à lancé une souscription pour retaper un camion.Elle cherche à mobiliser tous ses réseaux BUZZ autour de cette collecte, que tout le monde en parle : au boulot, à la voisine, en famille, chez le médecin, pendant le cours de paddle, dans le bus, etc... ! Ils y croient à fond !

    Ça va fonctionner, si chacun arrive à convaincre une à deux personnes de s’investir à hauteur de 5 € on va réussir c’est sûr !
    Les petites gouttes d’eau font les grandes rivières... Le bouche à oreille est notre meilleur allié ! Surtout que si l’on atteint notre objectif dans les 44 jours, tout est annulé et l’on ne recevra rien.

    Voir en ligne : Souscription Agitateurs de Rêve

    JPEG - 103.7 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Bravo et merci pour ce très bel article !

    Et merci de rappeler en effet que l’on tient à nous faire gober que le cinéma DOIT être "naturel", DOIT imiter le réel, alors qu’il n’est que conventions...Sou l’impulsion gigantesque d’Hollywood et ceci dès le début du cinéma.

    Malheureusement, à ce jour, il est dur de trouver encore des films qui sachent se déprendre de cette emprise...Là, à chaud, je dirais les films de Tarkovsky (qui datent déjà des années 80) ou un peu plus récemment les films de Sharunas Bartas...POur ce que j’ai vu...

    Straub et Huillet, bien sûr ou encore Syberberg....Mais là, c’est un peu chaud, non ?!!!

    Consulter l'article « Le Faux, c’est l’au-delà »

    • Mars 2015 à 20:14 , par Melen Bouëtard-Peltier

      Je vous rejoins sur l’idée que l’exigence de vraisemblance est une pure convention, convention qu’Eustache a très bien su subvertir ici.
      Est-il seulement possible d’imiter le réel, de le saisir et de le fixer sur la pellicule, alors qu’il est par essence insaisissable ? Question dont la réponse serait bien longue...
      Le cinéma ne doit pas nécessairement imiter le réel ; comme toute convention, elle mérite d’être dépassée.
      Mais je tiens à affirmer que quand il le fait, cela peut être la source d’expériences cinématographiques tout à fait captivantes.
      Ce qui compte selon moi, c’est le parti-pris du réalisateur. Un film "réaliste", qui prétend imiter le réel le plus fidèlement possible, peut tout à fait être exceptionnel.
      Et au-delà d’Hollywood, on peut remonter encore avant, le cinéma s’inscrivant dans une tradition artistique occidentale qui a toujours (ou presque) privilégié la "mimesis" (avant qu’elle ne soit dépassée).

      En tout cas, merci à vous pour votre encouragement !

    • Mars 2015 à 07:00 , par Xavier Depraz

      Rêvons d’une réédition pour le voir en salle...

      La démarche d’Eugène Green se situe dans la droite lignée des cinéastes que vous citez.

      " Dès mon premier film, Toutes les nuits, j’ai trouvé des éléments d’un langage personnel qu’on peut considérer comme un "style", et qui me permet d’atteindre les buts que je me suis fixés dans l’expression cinématographique. Dans tout autre art un style, loin de constituer une tare, est considéré comme un élément essentiel de la création artistique, et chez les cinéastes que j’admire le plus, comme Bresson, Antonioni, ou Ozu, on reconnaît leur style dans chaque plan. Mais une certaine banalisation de l’image filmée, par la télévision, internet, et les appareils numériques, tend a imposer l’idée qu’un film doit être une captation brute de la réalité. Je conçois le cinéma autrement, et pour réaliser La Sapienza, j’ai utilisé la plupart des éléments stylistiques qu’on trouve dans mes autres films."

      La Sapienza sort le 25 mars... à surveiller ! Il faudra peut-être attendre novembre et les Rencontres Cinéma et Architectures....

      http://www.lasapienza-lefilm.com/

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 7 décembre 2014 20:50 , par Véronique Montégu

    EVA L revient....

    Attention Mesdames et Messieurs dans une semaine ça va r’commencer
    Acheter vit’vos billets pour Eva L
    Et courez la retrouver
    Vendredi à 20h30
    A l’auditorium de Seynod
    Le 12 décembre. ...

    Nous serons nombreux à vous accueillir
    Dans la bon humeur la joie et tout ce qui nous fait vibrer !
    Vous serez heureux de nous applaudir
    Alors amener cousins amis et n’oubliez pas vos voisins !

    Attention Mesdames et Messieurs n’hésitez plus venez écouter
    La triste et si merveilleuse histoire d’Eva L
    C’est vendredi 12 décembre à l’auditorium de Seynod
    Quelques jours avant Noël
    Venez rêver. ...

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 4 décembre 2014 23:41 , par Jean-Pierre Biskup

    FRED BLONDIN en concert samedi 6 décembre à 21H au Lyn’Dis Club (39 rue de la Crête à Cran-Gevrier)

    Fred Blondin en solo en concert acoustique et intimiste en Haute-Savoie ! Guitariste et parolier à la plume aiguisée, une voix rauque reconnaissable entre toutes et un homme de scène accompli. Blondin se livre et vient chanter ses chansons et celles écrites pour d’autres (dont certaines célébrités du monde de la musique)... Tarif Unique 10 €

    Consulter l'article Fred Blondin lève le poing

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 9 novembre 2014 16:36 , par Véronique Vigne-Lepage

    Merci pour cet article. J’ai lu de nombreux livres de Murakami, mais pas encore celui-ci. Je m’y plongerai. Car Murakami provoque toujours cet incroyable tremblement de l’âme qui laisse comme perplexe face à sa propre vie... Une sensation qui n’a pas d’égale lors d’autres lectures.

    Consulter l'article L’incolore

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 31 octobre 2014 08:10 , par Livio Von Hügel

    J’ai appris par Facebook que les gateaux tournants de Franck Dubosc, connus par ceux qui fréquentent le Festival d’animation d’Annecy, ont maintenant leur déclinaison comestible.

    Ces animations à déguster ont été présentées au salon du Chocolat à Paris, et ont eu l’honneur d’un article dans Télérama.

    Derrière la technique de cette démontration se cache Alexandre, contributeur candide à ce site et grand bidouilleur. Bravo !

    Voir en ligne : Article Télérama

    JPEG - 49.5 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 31 juillet 2014 08:41 , par lestien

    vous rapellez vous ce que fait dire Cornaud par Jean Pierre Marielle à Depardieu qui lui demande de lui enseigner son art dans " Tous les matins du monde" ?
     : Monsieur, vous n’êtes pas musicien, vous "faites de la musique"
    Thierry Lestien

    • Septembre 2014 à 11:05 , par Jean-Pierre Biskup

      A la fin du film, le jeune Marin Marais a compris ce qu’était la musique... "Elle est un petit abreuvoir pour ceux que le langage a désertés."

    • Septembre 2014 à 12:34 , par lestien

      mais qui boit à cet abreuvoir ? l’écoutant ou le musicien ? et puis faire de la musique ce n’est pas interdit ...il faut simplement faire en sorte qu’on ne confonde pas l’art et la recherche d’endorsement / sponsoring / port de pencartes rémunéré, par buzz internet interposé ...

    • Septembre 2014 à 13:04 , par Jean-Pierre Biskup

      La musique peut être un abreuvoir pour tous... Après, la question de la différence entre "faire de la musique" et "être musicien" ne peut pas être tranchée si facilement que ça... Sous prétexte que quelqu’un est très à l’aise avec son instrument, on ne peut pas dire systématiquement qu’il fait de la musique et qu’il n’est pas musicien... C’est à voir au cas par cas...

    • Septembre 2014 à 13:22 , par lestien

      Salut M Biskup !

      Je réagis simplement à une tendance qui se généralise en ce moment, étant amateur d’émotions de ce qui fait sens mais aussi de la "musique pour les pieds" qui transmet de la pulse du groove etc.mais ces démos gratuites qui fleurissent sur internet me défrisent parfois...surtout quand la frime affichée comme moyen de com... il me faut sentir un autre moteur derrire l’Art...peut être que je ne suis pas normal ? ok pour en discuter à l’occase et faire connaissance bien sur !
      Cordialement

      T lestien

    • Septembre 2014 à 13:35 , par Jean-Pierre Biskup

      Ton point de vue se comprend bien, et c’est sûr que la musique est primordiale... L’émotion et la technique doivent trouver un équilibre... L’une sans l’autre, il manque quelque chose... La technique pour la technique, ça tourne vite en rond, et ça peut être trop démonstratif... Mais sans technique ou avec peu, c’est limité aussi... Quant à la communication d’aujourd’hui sur Internet, il y a vraiment de tout, à l’image de la société qu’elle reflète... Tout est question d’équilibre au final. Cordialement. JP

    • Septembre 2014 à 15:23 , par lestien

      Et en meme temps la prise de position est assez rare finalement sur le net : air du temps nouvelle attitude ? prudence ? enjeu relationnel ? net-iquette ? je ne sais pas... mais à te lire je ne vois pas bien ou tu te situe... en temps qu’artiste tu as bien une position ? tu ne sembles pas vraiment défendre cet artiste dont tu faisais la promotion et que je me suis risqué à critiquer... bon allez ! je taquine un peu la !

    • Septembre 2014 à 23:40 , par Jean-Pierre Biskup

      Quand je parle d’un artiste ou d’un groupe, c’est que j’estime qu’il y a un intérêt musical... Concernant Mike Dawes, même si ça peut paraître démonstratif pour certains (ce que je peux comprendre), je considère qu’il y a quand même un certain intérêt car sa musique reste mélodique et accessible tout en étant assez riche... Il y a plein de guitaristes impressionnants techniquement mais dont la musique n’est pas intéressante. Concernant Mike Dawes, je pense qu’il a des qualités de musicien qui se font sentir, à mon humble avis ce n’est pas seulement un guitariste démonstratif.

    • Septembre 2014 à 09:31 , par lestien

      Du coup je suis allé re-écouter et oui c’est vrai...jeu délié bonne technique de tapés il joue bien...le blues ! pour le reste je ne le mettrait pas catégorie créatif et original mais bon guitariste c’est sur. allez je sors ! bonne journée
      TL

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 19 décembre 2013 09:38 , par François Habran

    Bravo : tu es carrément bon en interview. Et puis c’est très sympa ce qu’il dit de Guillaume Perret. Nguyên Lê est un type si posé et agréable n’est-ce pas ?

    • Septembre 2014 à 23:48 , par Jean-Pierre Biskup

      Tout à fait... Nguyên Lê est quelqu’un de très sympa et posé ! Et il faut suivre son actualité en ce moment, il a de beaux albums et de beaux concerts cette année... Quel talent !

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 17 août 2014 18:53 , par Rolando Giordani

    Rictus : sourire grimaçant......Une pléthore de plumes aux grades de "contributeurs » , « soutiers » , rédacteurs en chef, responsables d’éditions, voués a la musique, aux musiques, surtout actuelles, et celles dont nuls doutes, qu’elles ont a voir avec quelques liaisons "amicales", les improbables originalités détectées un soir d’envolées chimiques, agronomiques, alambiquées, fungiculturesques , que sais-je ? Beaucoup de vedette de l’arc Annécien, Chambérien, un brin de ci ,un brin de la,... Tout est bon pourvu que l’on puisse donner son avis...Je cherche, je fatigue, râle, m’escrime à trouver le mot assassin qui me viderait de cette colère Italienne qui nous fait maudire tous les saints du ciel et même la... !, me vient une idée : écrire "blues" dans une case qui semble ne servir a rien. Miracle ! ...Enfin, presque, comme si Jésus avait remis sur pied un paralytique mais seulement sur une jambe...cela demande explication ; cette recherche à donné le résultat de tout les contenus de ce site ou apparaît le mot « blues ». aie, j’ai peur là...
    Je tombe donc sur une liste de liens apparemment pointant sur des articles, pas de coups de gueules, tout a l’air bien ciré, policé, très promotion, on va pas les descendre en flamme tout de suite on va attendre qu’un mec qu’aurait quelques connaissances de la chose nous fasse part de son mécontentement. Je ne suis pas là pour jouer les histrions pour pointer tout ce qu’a d ’évasif, improbable, imprécis, erroné les articles et commentaires de certains, il m’est impossible de leurs en tenir rigueur : ils se sont fait éblouir parce qu’on leur a présenté comme étant du blues, il suffit qu’un écossais s’implante dans la région pour que cela soit une star de la guitare qui s’exile pour fuir les hordes de fans qu’il a au cul, un autre, guère plus impressionnant que l’autre, sauf sa carrure et son appétit , américain qui revendique une espèce de blues bien à lui qui serait une réminiscence de ce qu’a été le vrai...(?) blues..hum ?..finalement a trop parler de blues on finit par ne plus rien dire qui le concerne de prés ou de loin. Jean Michel Kadjan , « renouveau du blues », je respecte tellement Jean Michel que je m’abstiendrai de le relier à un quelconque renouveau, sa musique se suffit à elle même pour exister telle qu’elle est.
    Sinon, pour le reste, je vous l’avoue retrouver M.Manoukian et son CosmoJazz qui ressemble de plus en plus à un jamboree de vieille aristocratie boboesque droite, gauche, que le Beretta sur la tempe je n’aurais guère écrit le moindre mot sur son rassemblement météorologique et chaotique et extrêmement déplacé quand on voit des pianos œuvres de la main de l’homme transportés par hélicoptère quel spectacle ! vois-je ici, quelle merveille que de voir ce piano face a ce spectacle de granit diamanté de glace, ! vois-je là,...Thomas Schoffler Jr...du country blues dit-on..il ne suffit pas de mettre « blues » à la suite d’un mot qualifiant une musique pour que celle ci soit « répertoriée » comme étant du blues. L’intonation de la mélodie reste pour moi primordiale, le country-blues n’a jamais écrit l’histoire du peuple noir mais celle des fermiers, pauvres certes, durs a la tâche, mais propriétaires. J’aime aussi cette figure de rhétorique « oscille entre blues et soul » dont se serve tous les ignorants qui vont puiser dans les ressources de critiques musicales de Philippe Manœuvre, tiens le v’la écorché c’lui la aussi, a force de raconter des conneries tu m’diras fallait bien que je lui envoie une giclée de venin...Bref, vous l’avez compris, ce site a certainement des points perfectibles que vous êtes capables de rectifier, le plus simple a mon avis, serait de laisser les musiciens s’exprimer sur le sujet qu’ils connaissent le mieux : la musique, nonobstant le fait que parmi eux se cachent quelques sombres incapables au sens grammatical du terme voulais-je dire. Le blues n’est pas l’apanage de puristes poussiéreux, d’une pseudo élite jazzo-déviante, non, elle est la musique de ceux de la route, de la scène, des cachets misérables, des méconnaissances insoutenables, des inconnus, ceux qui sont loin des lumières, des machines a fumées, des affiches d’Office de Tourisme merdeux et ignorant a souhait, de comités des fêtes éblouis par les noms des catalogues de tourneurs véreux. Le blues est né des field-hollers, des worksongs, le ragtime naît en 1899 : Scott Joplin compose Maple Leaf Rag
    et enfin le delta blues Charley Patton, Blind Lemon, Bessie Smith..et le voyage commencé En Louisiane à la Nouvelle-Orléans et se poursuit jusqu’au Minnesota et la ville de Wyoming. Je n’ai ici parlé que du « début » dans le temps recensé et reconnu de cette musique, de quelques figures prédominantes de cette dernière qui était déjà peut être la suite du ragtime, a moins que le ragtime n’ait été déjà du « blues de pianiste », vous voyez je ne sais déjà plus si je n’ai pas conjecturé un peu trop loin.....Il serait si complexe de vouloir classer cette musique que le plus sage serait de la laisser entre les mains de ceux qui savent, se taisent et jouent. Rolando Giordani

    JPEG - 5 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 7 août 2014 10:35 , par Rolando Giordani

    Ne vous en déplaise, le rock Français, je dirais pour ma part " à la française" est si loin du vrai Rock’n’roll né en 1954 (...) et décédé le jour où il a été récupéré par la machine industrielle phonographique ( 1961...), qu’il serait judicieux de comprendre qu’aujourd’hui, chanter du " rock Français" est un doux euphémisme, une litote plus qu’improbable, tant il est éclatant que le verbe , en langue française, ne se prête guère à rejoindre la vague Anglo-Saxonne qui elle même a vu son déclin dans la fin des années 60 pour revivre sous d’autres formes de "rock’n’roll" plus sophistiquées et au contenu littéraire plus "léger" ( industrie oblige).
    J’aimerai rappeler que le virage qui a décidé de tout date de 1965 avec Jimmy Hendrix et son hit "Hush Now" partagé avec Curtis Knight sur un single.
    La véritable révolution rock’n’roll est venue de nos voisins Anglais, on peut même dire que sans le blues boom typiquement Britannique rien n’aurait été. Je m’explique : Jeff Beck Boléro 1966, Sergent Pepper’s Lonely hearts club band 1er juin 1967, Led Zeppelin I 1968 , ces derniers vont si "vite" ,que cela n’est déjà plus du rock’n’roll au sens stricto sensu du mot ; on peut dire que le genre Rock’n’roll est devenu pérenne avec The Rolling Stones. Bien sur, cet article est très réducteur mais si je poursuivais il serait nécessaire que je quitte mon propos concernant le Rock. J’aimerai déclarer toute mon admiration à Led Zeppelin pour avoir réussi le tour de force d’enregistrer Led Zeppelin I en moins de 30 heures. Sans commentaires, pour la plupart des rockeurs Français qui seraient en grande difficultés s’ils devaient enregistrer leurs premiers album en un peu plus d’une journée ( Voulzy avait avoué avoir mis quatre ans pour certains de ses albums, ... ) Que dire à tous ces musiciens Français, qui écrivent, sous la coupe du marketing à tous prix, des choses policées, lisses, hyper-réductrices, censurées au millimètre, sans fonds, trop formatées, tandis que d’autres, incompréhensibles, doubles, triples sens, tiroirs a trappes d’intellectuels, s’évertuent à nous décrire leurs tourments psychanalytiques dont personne n’a cure...? Leurs "musiques", hum ?...Françaises à n’en pas douter. Rocks,...voyons ?...Phoenix groupe Français connu dans le monde entier ne peut déjà plus s’étiqueter Rock, tant ses influences sont diverses et variées, il a l’intelligence de l’avouer , sa musique à l’écoute, revendique clairement le "british touch". Alors quand Walter Gallay de Café Bertrand ( cocasse d’ailleurs : Gallay est le nom d’une marque de café) se sent atteint dans sa mégalomaniaque vision de lui et de son "univers" musical, qu’il revienne donc à l’essentiel : joue et laisse les trompettes médiatiques débiter leurs conneries,elles sont toutes à la solde de tous, les festivals, les agents tourneurs, les labels, bref, si je continuais je serais grossier et dieu m’en préserve j’ai de l’éducation. J’ai aussi la modestie réelle de me foutre totalement du moindre avis me concernant , je n’ai nul besoin de savoir ce que pensent la horde de branleurs que constitue l’éventail de professionnels de l’intermittence, Je poursuis ma quête personnelle de l’aboutissement, d’une certaine idée de la perfection que j’espère ne jamais atteindre. Sinon Walter je te lance ce défi : invite moi a te rejoindre sur scène en live et joue ce que tu veux je serais la sans peur ; tu comprendras peut être l’essentiel de mon propos : rien ne s’apprend autrement que par le temps....Et toi es- tu capable de me rejoindre sur scène et jouer rock’n’roll ? PS : ayant joué avec de grands noms du blues et du rock’n’roll Français, je peux te dire que beaucoup ne sont pas ce que l’on dit d’eux dans la presse.

    Voir en ligne : Mégalomanie sémantique déplacée

    JPEG - 5 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 29 septembre 2013 21:21 , par Walther Gallay

    Cet article pourrait presque être d’actualité encore pusique CAFB a reprit sa tournée le 20.09.13 et repasse le 18 oct au repaire des ours avec Lady Kill en 1ere partie, et le 19 oct au Brin de Zink de Barberaz en co plateau avec le groupe rock italien Belladona.

    CafB prépare une grosse tournée de plus de 50 dates en 2014 avec de beaux festivals à l’affiche, la sortie du dvd des 20 ans du groupe sortie avril 2014. le groupe prépare son nouvel album également et devrait retouner en live avec Deep Purple sur quelques dates en 2014 également. Une belle année qui s’annonce pour les CAFB, désomais en rotation sur D17 dans Top France avec le clip "des cris", sur CBS Radio avec le featuring Café Bertrand/Roger Glover sur "des cris" également.

    Le chanteur de Café Bertrand est parrain du 1er festival GONES’N’LIVE qui aura lieu à OULLINS (69) le 1er week end de Juin. Un festival dédié aux découvertes avec une programmation sublime. Walther Gallay prépare aussi son 1er album solo qui sortira le 9 mars 2014 , le fondateur de Café Bertrand mènera en parallèle ce projet sur scène aussi, avec des guest comme Gillian Glover, Christophe Graciet, Carl Wyatt, Roger Glover, Don Airey, Didier Wampas, Stéphane Avellaneda etc etc. A ne rater sous aucun pretexte !!

    www.cafb.fr
    www.cafebertrand.com

    Consulter l'article L’art délicat du rock en français

    • Juillet 2014 à 09:16 , par Rolando Giordani

      Je me permettrai de saluer la performance musicale et la production du seul titre de Café Bertrand, " Des cris" que je viens d’écouter.
      Que dire, Yuri Quintero qui a mis en boite mon CD Back To Blues comprendra, j’en suis sùr mes propos.
      Pour l’ensemble de la composition ,hormis les nouvelles distortions, les batteries puissantes, les basses subwoofffffées, celà me fait penser tout de suite au plus grand groupe que la France ait connu, abandonné ensuite par la france des producteurs verreux. Les Infidèles, a cette seule et primordiale différence , par rapport a Café Bertarnd que le chanteur des Infidéles , lui, a trouvé sa voix, son interprétation et ses textes etaient loin de ressembler a ceux de tous le monde. Je ferais donc un reproche, non pas a Café Bertrand, mais à l’ensemble des groupes francais qui se débattent dans ces grandes voix que furent, J.Hallyday, Bashung, Joel Daydé ( https://www.youtube.com/watch?v=eGE5-BIxO6I ) Nino Ferrer ( https://www.youtube.com/watch?v=SAGVOwSKLGM&list=PL5E9C60F6A91A41E7 ) pour essayer de sonner rock ou blues, peine perdue, tout ceux que je vous ai cité sauf deux ,sont soit partit de ce monde du spectacle pour qui je ne trouve aucun qualificatif et d’autre comme Nino Ferrer ce monde cruel et sans connaissance ni reconnaissance aucune du vrai talent. Une suggestion : essayez donc de chanter comme vous chantez, ecrivez comme vous pouvez en tentant de vous améliorer, et dès que vous vous sentez sous l’influence de ces grands chanteurs dites vous que vous n’avez pas atteint votre but : celui d’interpreter VOTRE chanson.Rolando Giordani qui a lui, essayé les deux camps, et n’a pas trouvé la solution.
      Le Francais nasillard ne sera jamais du rock’n’roll a moins d’etre de ceux que je vous ai nommé, et pour ce qui est de mes chansons en Anglais j’espère que mon accent francais, plus que perceptible, jouera en ma faveur comme etant, même d’un sourire moqueur, jugé comme étant de la "French Touch"..Pour ce qui vous concerne, sans méchanceté aucune mais néanmoins très éclairées par mes nombreuses années de scènes et du reste...Le chemin est long de la à la musique.

    • Juillet 2014 à 14:41 , par Walther Gallay

      En réponse au commentaire publié tentant de lacérer mon univers vocal par un illustre inconnu pensant sûrement se faire mousser en écrivant cela, j’aimerai juste souligner que tu n’as écouté qu’un titre (sur 79 chansons sorties sur albums depuis 1992, oui, ND balbutiait à peine aussi à l’époque et crois-moi, les nombreuses dates avec Noir Désir on démontrées qu’en écoutant l’un juste avant l’autre,il n’y avait aucun rapport. C’est là qu’on souiligne la qualité et la justesse d’une oreille dite musicale, sans vouloir toucher à l’absolu(e). Je ne suis pas vexé plus que ça, je venais en toute quiétude t’informer qu’il faut "faire le tour" avant de se prononcer sur un groupe de rock qui joue depuis 23 ans, à ouvert pour Deep Purple 40 fois, ACDC dans 2 stades, sans compter les innombrables 1eres parties comme Jad Wio,Negresse Vertes,Pigalle,Casse-Pieds ou encore Mano Negra, Wampas, car oui, nous venons tous de la même époque, avons bcp d’influences en commun et avons réussi à nous côtoyer dans moult festivals sans jamais oser juger l’un ou l’autre, c’est le secret d’une tranquillité d’esprit, la liberté de chacun, et faire ce que l’on aime, comme on est, comme on aime, c’est mon cas. Il faut apprendre par cœur pour mieux oublier dit le vieil adage et si tu écoutes d’autres titres, tu verras que ta sanction visait un titre au hasard dans tout le patrimoine audio de CafB ;) Moi aussi je rétorque sans prétention, et avec l’expérience de 23 ans de scène et de mon job qui est réal voix dans un studio depuis plus de 10 ans. Comme le dit si bien celui que tu penses que je place sur un piédestal "je ne t’en veux pas" . Walth

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 juin 2014 17:46 , par Félix Chotin

    Une petite erreur, certainement due à la fatigue accumulée durant ce festival : Giovanni no shima n’est pas un film des studios Ghibli, mais des studio IG.

    Consulter l'article Longs métrages, beaux voyages

    • Juin 2014 à 17:52 , par Franz Narbah

      Mon honorable correspondant à Nagoya Félix est bien aimable de me pardonner cette erreur (que je viens de corriger). Avec un million de courbettes de remerciement au Japon et à tous ses habitants.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 29 avril 2014 12:51 , par Franz Narbah

    Après la cigarette “Che“, commercialisée par une entreprise multinationale, la chanson “lever le poing“.
    On en est plus à “c’est la lutte finale“, mais à la fin de la lutte : épuisés !
    Je suis désolé de le dire, mais c’est un “crochet“ que cette formule “lever le poing“ qui sent sont faiseur de variété à plein nez.
    Je suis étonné que Jean-Pierre Biskup fasse la promotion de ce “machin“ hybride qui n’est ni une production commerciale assumée, ni une chanson sincère, mais seulement un “truc“ en mal d’inspiration. J’espère de tout cœur que le crochet ne va pas accrocher les ventes.

    • Avril 2014 à 17:35 , par Jean-Pierre Biskup

      François, libre à toi de t’exprimer, mais ça ne sert à rien de voir partout du mal et de la récupération... Les mots et les expressions sont libres et appartiennent à tout le monde, il n’y a pas de domaine réservé pour telle ou telle expression. C’est au public de choisir au final ce qu’il va écouter... Quant à l’accusation de "faiseur de variété", je trouve ça très drôle que ça vienne de toi qui m’avait suggéré d’écrire quelque chose sur Desireless... Bonne fin de journée. Amicalement.

    • Avril 2014 à 20:23 , par Franz Narbah

      Bien entendu Jean-Pierre que le public fait ce qu’il veut.
      Et tu conseilles ce que tu veux aussi.
      Ce n’est pas une agression. Juste que ce “lever le poing“ sonne peut-être différemment pour les gens de ma génération.
      Et ce chanteur n’a que 14 ans de moins que moi.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 29 avril 2014 12:34 , par Franz Narbah

    J’aime beaucoup ce parti pris de critique ultra subjective de Anne Emeraud.
    Je parle de l’article sur The Legendary Tigerman qui est un musicien dont je ne connais absolument pas le travail. Je ne parle donc pas de musique mais d’écriture…
    J’avais déjà noté cette spécificité en lisant d’autres articles de toi.
    Entre autre celui sur Ibrahim Maalouf que je connais bien musicalement, lui, en revanche
    Ton écoute de son concert est très décalée par rapport à ce qui se dit de sa musique généralement.
    Je voulais te dire que j’aime lire tes articles, même si ils parlent de musiques qui ne me concernent pas à priori, et même si ton écoute n’est pas nécessairement en phase avec la mienne..
    C’est un abord très intéressant, à mon avis, en terme de style d’écriture. Persévère dans cette voie, et n’écoute pas trop ceux qui, je l’imagine, te la reproche.
    C’est atypique, mais excellent. Je suis fan.

    Consulter l'article Comme un seul homme

    • Avril 2014 à 12:52 , par Livio Von Hügel

      Ce clip me fait penser à ’Lost Highway’, sacré ambiance ; J’adore.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 18 avril 2014 17:41 , par Leylane Ferret

    Bonjour,

    Bravo pour cette initiative !

    Un autre lieu éphémère est consacré à l’Art Contemporain, une seule journée par an, lors des Journées européennes du Patrimoine. Cette année, ce sera le dimanche 21 septembre 2014.

    Connaissez-vous le Parc Gabriel Fauré à Annecy-le-Vieux ? C’est sous ses grands arbres et sur sa pelouse que 15 artistes vous donnent rendez-vous pour la 3ème année : peintres, sculpteurs, graveurs, froisseur de papier.....installations.

    15 artistes vous présentent leurs œuvres et leur travail de recherche dans une démarche contemporaine.

    Cette exposition est organisée par le collectif ARTEMPORAIN en partenariat avec la mairie d’Annecy-le-Vieux.

    Vous y êtes cordialement invités ! La date ? 21 septembre 2014.

    Leylane FERRET
    leylane.ferret@orange.fr
    artmajeur.com/leylaneferret

    Consulter l'article Réseau d’échange pour l’art contemporain (74)

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 27 mars 2014 17:00 , par Sylvain Poujois

    Bon on gagne quoi ?
    parceque c’est simple l’histoire du titre. les deux artistes ayant écris en gros caractère sur l’affiche leur nom.... nous devrions dire qu’il s’agit d’une expo éponyme... sauf que vu qu’ils ont écrit Eponyme du coup bin éponyme c’est le nom de l’expo... bref une expo éponyme qui s’appelle éponyme c’est plus éponyme... c’est drole hein ?
    ah ah
    bon j’ai gagné quoi ?

    Consulter l'article Titre Eponyme

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 mars 2014 15:26 , par Jeff Braun

    Du 12 au 16 mars se tenait la 16ème édition du festival Voix de Fête à Genève et Carouge.

    Ce festival dédié à la chanson francophone allie découvertes, concerts d’artistes confirmés, rencontres professionnelles ou salon-contact, dans une ambiance assez unique liée à la présence d’artistes soutenus par leurs réseaux respectifs, venus en délégation notamment de Belgique et du Canada, particulièrement bien représentés cette année (avec des mentions particulières à Klô Pelgag et Joëlle Saint-Pierre, invraisemblables de fraîcheur et de musicalité).

    Aux côtés de nombreux bars en fête et de Catalyse, le festival s’est centré dans les espaces de la salle communale de Plainpalais, disposant de trois belles salles, et ponctuellement dans l’écrin du casino-Théâtre voisin, au théâtre de Carouge (pour une création prenante de Berty, nouveau projet sombre et théâtral de l’ancienne chanteuse du Soldat Inconnu, samedi 15) et bien entendu au Chat Noir, dont l’ASMV porte l’organisation du festival, sous la direction de l’inusable Roland Le Blévennec.

    Si la fréquentation de certains concerts du festival n’a pas toujours été à la hauteur des prestations (le 13, Didier Wampas a passé quasiment plus de temps à courir après le public et le faire participer, que sur scène avec Bikini Machine, tandis que MeLL devait sortir le grand jeu pour s’imposer un peu plus tard en vraie rockeuse), cette édition restera comme un grand cru.
    Saluons particulièrement le retour gagnant des Innocents, programmés le mercredi 12 et repris le lendemain soir au vu de l’affluence au Chat Noir. Retrouver Jipé (Nataf) et Jean-Chri (Urbain) en duo sans artifices tenait de la madeleine, tant les airs et les paroles revenaient à mesure au fil du répertoire. Un monde parfait, l’autre Finistère, un homme extraordinaire, fou à lier, autant d’hymnes sans rides aux côtés de quelques nouveaux titres, dont un en anglais flirtant du côté de Simon & Garfunkel et de Kings of Convenience.
    Du grand art avec deux voix idéales, trois guitares (car Jipé alterne acoustique et électrique) et même l’arrivée improbable de shakers dans les mains de Michael Rushton, leur ancien percussionniste venu assister au concert en voisin, sur trois morceaux d’anthologie le jeudi soir.
    Le Chat Noir doit encore résonner des refrains repris à tue tête. Magnifique cadeau qui prouve une fois encore que les grandes chansons tiennent au naturel, sans fioritures. Rendez-vous pour la 17ème édition au printemps 2015 !

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 mars 2014 13:46 , par Nadine Beton

    Très beau travail (du photographe) qui retrace à la manière des impressionnistes tous les moments si intenses, joyeux et émouvants de cette superbe Comédie Musicale et qui met en image tout le magnifique travail, sous la direction de Monique Moscarola, des choristes , solistes et musiciens, et de la mise en espace et en lumière réalisée par Philippe Baudet.
    ça donne vraiment envie de "mettre le son" et pour cela de venir nous écouter mardi 15 avril à 20h30 à la salle Pierre Lamy à ANNECY (billet en vente sur place et au Café des Arts à Annecy).
    une choriste de l’ensemble Vocal AGAMI

    Consulter l'article Le secret d’Eva L

    • Mars 2014 à 17:45 , par Véronique Montégu

      Un instant magnifique de bonheur partagé entre musiciens, choristes, solistes, chef de chœur et public, sans oublier la technique et la mise en scène. Un bonheur haut en couleurs, comme sur les photos ! De la gaité, de la magie, des rires et des chansons qui longtemps "hanteront nos esprits et habilleront nos âmes"... Merci Eva ! Et merci à tous ceux qui se reconnaîtront en bâtisseurs de ce spectacle, comme autant de "créatures d’étoiles" ! Et que la flamme brûle longtemps !

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

    • Mars 2014 à 19:02 , par Alexandre Noyer

      il faudrait mettre la citation complète de Franck Dion, du coup cela devient beaucoup plus logique


      En réalisant cette affiche, j’avais envie de rendre hommage à la technique du volume animé à laquelle une place d’honneur sera faite lors de cette nouvelle édition du Festival.
      Un clin d’oeil très personnel aussi, puisque mon premier film réalisé en stop motion s’était vu, il y a exactement dix ans, récompensé par le prix du jury junior du Festival d’Annecy en 2004.
      C’est la configuration de la ville d’Annecy, située entre lac et montagnes, qui m’a inspiré l’idée du capricorne, cet animal fabuleux mi-chèvre, mi-poisson qui trouve son origine dans la Mésopotamie antique où il était considéré, par ceux qui l’avaient imaginé, comme un génie protecteur.
      Une façon de placer cette édition 2014 sous les meilleurs auspices en somme."

      Franck Dion


    • Mars 2014 à 22:38 , par François Habran

      Reste que c’est une belle affiche.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 29 janvier 2014 15:39 , par Nathalie Gampert

    Hola !!
    Voici en fichier adjoint, un commentaire sur le concert que j’ai donné à Crozet en novembre dernier, avec mon groupe de Jazz afro colombien Bajos Distintos.
    Je cherche un agent ou un tourneur qui serait intéressé à nous programmer dans les différents festivals, club de Jazz ou fetes privées, pour cet été ou automne 2014 en Suisse et en France voisine.
    Pour plus d’info : http://www.nathaliegampert.com/nathalies-band-bajos-distintos.php
    Intéressé écrire s.v.p au mail suivant : ngampert@yahoo.com
    Merci,
    Nathalie.

    Voir en ligne : Jazz Afrocolombien

    JPEG - 12.5 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 24 janvier 2014 17:55 , par Marc Chatelain

    La lecture de cet article m’a beaucoup plu ! j’en salue l’écriture et la connaissance du sujet !
    Toutefois, je dois bien admettre que je fais alors sûrement partie des pinailleurs...!

    Il en va à mon sens de la musique comme de nos relations amicales. Il est des personnes dont on n’imagine pas vivre séparés puis, le temps faisant son oeuvre, l’entente se fissure....et on n’a pus rien à se dire...
    Voilà mon sentiment avec Mogwaï....j’ai adoré la période Special Moves et le magnifique film Burning par Le Scouarnec et Moon. Mais dès Hardcore Will Never Die But You Will, une brèche s’est faite jour dans ma relation avec Mogwai. Je me demande qui est mort dans l’histoire. Mais Rave Tapes n’est pas fait pour me réconcilier avec leur musique.

    Alors certes, je ne l’ai pas encore beaucoup écouté (6 fois peut-être) et je commence tout de même à identifier les morceaux. Mais à l’issue de ma première écoute, l’ennui fut le premier sentiment. Depuis, un début de frétillement apparait sur un ou deux morceaux, mais ce qui venait explorer mes failles n’est plus là...Tout ceci est bien évidemment de la plus haute subjectivité, comme l’amitié donc. Mais là, vraiment, les sentiments n’y sont plus.

    Alors oui, on peut parler évolution et se dire qu’on ne suit pas le chemin. Pourquoi pas ? Mais j’ai l’impression que c’est un argument rhétorique, une excuse. Je n’ai pas pour autant envie de juger et m’ériger en censeur. Cependant, ce ressenti m’habite si je pense à mes chers amis écossais...

    J’ai d’autres exemples à l’esprit de groupes autrefois adorés et dont j’écoute désormais les productions récentes avec politesse : Tindersticks et The National en tête. On peut là aussi parler évolution mais la déception nous pousse à penser que ces groupes radotent, s’enlisent, se perdent...

    Je suis tout de même allé assiter à un concert de la précédente tournée de Mogwaï. Alors il est vrai que l’écouter à niveau sonore indécent est jouissif. Et quand ils ont la bonne idée de reprendre des vieilleries, le frisson apparait le temps du morceau. Mais même à fort volume, les productions récentes m’ont laissé froid. C’est donc avec regret que j’annule mon projet de les voir une nouvelles fois cette année...

    Je jetterai toujours une oreille à leur travail, par fidélité à ce que l’on a aimé et me consolerai avec You Don’t Know Jesus, The Precipice ou I’m Jim Morrison I’m Dead, par exemple. Mais de présent il ne sera plus question j’en ai peur...

    Consulter l'article Rave Tapes

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 24 janvier 2014 17:38 , par Marc Chatelain

    Merci d’avoir osé ce partage si personnel et qui pour autant doit parler à pas mal d’entre nous.
    Ravi de découvrir Aventine où l’élégance des compositions de la demoiselle se déploie toujours plus avant. J’ai une impression de dépouillement, de sobriété plus avancés encore que dans le précédent album. Un chemin encore plus direct vers l’âme de qui écoute. Et un bouleversement d’autant plus fort...
    L’impression d’un classicisme inévitable mais gage d’une évidence rare, comme ses photographies en noir et blanc et parfois si austères qui imposent si élégamment l’essence de leur sujet...

    Consulter l'article Aventine

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Je suis en effet allé voir l’expo de Jacques, et j’ai vu les toiles, et j’ai
    vu Jacques.
    Les toiles sont bien en valeur et lui n’a rien perdu de
    son jaillissement créatif qui n’est toujours ni sage ni discipliné.
    Ainsi il donne plus d’une cinquantaine de grands formats avec en gros trois
    manières : une plus “ comme avant “ pour commencer, une “issue de ses
    expériences de théâtre et de cinéma “ (disons plus figurative dans les bas
    résilles, les foufounes triangulaires, les nichons à tétons entêtés etc) et
    enfin, dans la grande salle du haut une nouvelle manière très colorée en
    à-plats, souvent avec lignes d’horizon et petits soleils rougeoyant, formant
    un joyeux polyptyque.
    C’est franchement réjouissant, d’autant qu’il faisait un temps de cochon,
    un vrai temps de Haute Savoie quoi, qui m’a d’autant plus fait apprécier ce
    bain de couleur.
    Jacques m’a dit avoir fait tout cela pour ainsi dire d’un seul jet.
    C’est une belle expo, vraiment.

    Consulter l'article Ouvrages récents- Outrages décents

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 7 octobre 2013 14:49 , par Marc Chatelain

    Merci merci merci !

    Superbe découverte ! La chair de poule dont tu parles, je l’ai rien qu’à la vision de la vidéo ! Je vais vite sur leur site !

    Et félicitations pour la mise en mots, très bien résumée et engageante ;-)

    Consulter l'article Vol majestueux

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 4 octobre 2013 10:42 , par Sebastien TEILLET

    waow Rachel Aspe c’est totalement approprie ce morceau elle apporte une nouvelle force a ce morceau deja a l’epoque candice envoye du lourd mais la je reste skotcher sur place félicitation rachel j’ai hate de t’entendre sur des anciens morceau de ETHS comme samantha

    Consulter l'article Il était une fois Eths...

    • Octobre 2013 à 02:40 , par Jean-Pierre Biskup

      Salut Sébastien. Avec Rachel, Eths a réussi à trouver la chanteuse qu’il faut pour que le groupe puisse continuer à être convaincant sur la scène metal... Ce n’était pas évident, donc on peut féliciter Rachel. Et on peut encourager Eths à avancer encore...

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Je me permettrais quelques remarques à ce concert de louages : Ducret est un type qui se cherche et on l’a vu à l’Auditorium de Seynod le 16 octobre dernier. C’est en effet impressionnant. Mais pour le vieil amateur de free jazz que je suis, l’inventivité n’est pas au rendez-vous.
    Écrire du free jazz est un paradoxe qui peut sembler avoir été résolu par Marc Ducret. Mais personnellement je ne pense pas qu’il ait trouvé dans cette voie étroite le chemin de l’épanouissement.
    Déjà vu, déjà entendu, et avec un peu la grosse tête quand même !
    Écoutez donc les vieux qui on inventé ça, personne ne les écoutaient à l’époque : enfin, pas grand monde. Aujourd’hui on trouve leurs disques partout.
    Dans le genre disjoncté génial, je conseille prioritairement lui :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Ra

    Pour les origines je conseille (parmi bien d’autres) :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Free_jazz
    http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Zorn
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jimi_Hendrix
    http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Cage

    Ducret à beau s’en défendre (et il s’en défend), il est le descendant de Jimmy Hendrix et de Sun Râ,
    Ce qui ne l’empêche pas d’être un virtuose capable de reproduire à la perfection l’impression que tout est improvisé : mais c’est faux ! Tout est écrit.
    Je pense que c’est un homme qui doit beaucoup souffrir de ne pas parvenir à trouver sa propre voie, celle qui ferait qu’il pourrait être lui même copié !
    Pour l’instant, c’est un patchwork.

    Consulter l'article Marc Ducret, génie de la guitare

    • Août 2013 à 14:11 , par Jean-Pierre Biskup

      Ton avis et ton commentaire sont tout à fait compréhensibles et respectables, tout reste subjectif quant à l’appréciation de la musique... Concernant Marc Ducret, il faut préciser qu’il participe à différents projets. Le concert à Seynod était dans une formation différente de celle-ci il me semble : à Seynod, il étaient plus nombreux sur scène, leur musique était écrite en effet, et ça prenait part à son projet "Tower" (avec les groupes Real Thing #1, Real Thing #2, et Real Thing #3). A Seynod, Marc Ducret jouait avec son groupe Real Thing #1. Mais pour les Nuits d’été, c’est en trio, c’est Marc Ducret Trio, avec des musiciens différents, ça n’a rien à voir avec le projet "Tower", c’est une formation plus resserrée, avec des compositions et de l’improvisation, il n’y a pas de partitions sur scène comme pour le projet vu et entendu à Seynod... Ce sont deux choses bien différentes, deux groupes différents, deux concepts différents, deux concerts bien différents...

    • Août 2013 à 15:19 , par François Habran

      Quels que soient les projets, ce qui ne change jamais c’est Marc Ducret lui même et ses prises de tête (reférences à Nietsche comprises). Mais quel fabuleux technicien.
      Je suis désolé, pour moi c’est ennuyeux et sans émotion. Prise de tête quoi.

    • Août 2013 à 10:50 , par Jean-Pierre Biskup

      En tout cas, il suscite des réactions, des commentaires, donc il ne laisse pas indifférent... Ce qui est plutôt intéressant pour un artiste.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • “A quand quelque chose d’aussi drôle sur la télé française avec autant de talent, de professionnalisme, et d’humour ? On peut toujours attendre hélas...“

    Je te laisse évidemment l’entière responsabilité de ton jugement : j’espère en tous cas que Arte ne va pas disparaître pour être remplacé par ce genre de chose !
    Comment peux tu penser une seule seconde qu’un machin pareil peut-être improvisé ? Enfin Jean-Pierre !

    Consulter l'article Quand Daft Punk annule sa venue à un show...

    • Août 2013 à 13:44 , par Jean-Pierre Biskup

      Arte a sa place, et on n’a pas envie que ça soit remplacé par ce genre de choses qui tient du guignol... Mais c’est bien d’avoir des guignols aussi pour détendre un peu l’atmosphère de temps en temps ! Ne mélangeons pas tout s’il te plaît, pas d’amalgame !
      Je n’ai jamais dit que c’était totalement improvisé, d’ailleurs j’ai émis des points d’interrogation sur le côté "buzz" de la vidéo... Soit c’est monté de toutes pièces et l’histoire en rapport avec Daft Punk a été totalement fabriquée (possible), soit Daft Punk les a plantés quelque temps (quelques heures, un jour, quelques jours...) avant l’émission et ils ont eu le temps de réaliser cette parodie (possible aussi).
      En tout cas, c’est le résultat qui est intéressant, peu importe l’origine du truc... Et c’est plutôt bien réussi d’un point de vue comique, avec de l’auto-dérision et des délires bien maîtrisés...
      Si tu préfères les blagounettes locales ou made in France, libre à toi ! La pseudo parodie de Patrick Sébastien cartonne en ce moment en France (même numéro 1 des ventes de disques il me semble... C’est ça qui est vraiment inquiétant !)...

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 27 juin 2013 02:27 , par penny-laine truc

    C’est superbe ! Du coup je cherche le livre mais il a l’air épuisé ?

    Consulter l'article Un œil sur Richard Bellia

    • Juin 2013 à 10:35 , par Jean-Pierre Biskup

      Bonjour. En effet, la première édition du livre "Un Oeil sur la Musique" a été un succès et tout a été vendu... Mais du coup, il y aura une prochaine édition de ce livre avec encore plus de photos, encore plus de groupes et artistes ! Un peu de patience donc... En attendant, il est toujours possible de voir ce que fait Richard (et de suivre son actualité) sur son site ou sur les fameux réseaux sociaux (où il est assez présent et actif), et il peut proposer quelques livrets, catalogues, et photographies au choix à la vente pour les personnes intéressées.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 juin 2013 11:38 , par Mélodie Lévy-Valensi

    Bonjour, c’est pas faux...
    Mais personnellement, je pense que ce film est à juger par rapport à ses propres critères.
    Je m’explique : c’est un film à but commercial, donc il n’a pas la prétention d’un film d’art et d’essai. Peut-être qu’il ne faut pas trop lui en demander.
    Mais dans le style film commercial, je ne pense pas qu’il soit tout à fait mauvais. Il y a quand même un message de fond important pour les plus jeunes : quand tous le monde autour de toi te dit que tu n’es pas fait pour ta passion, ne te laisse pas découragé et persévère ! Je me suis beaucoup identifiée au personnage, car moi aussi on m’a toujours dit d’abandonner l’idée de faire de ma passion un métier, et pourtant en étant persévérante, aujourd’hui j’ai réussit à avoir un certain niveau, et à en faire mon métier.
    Par contre je suis d’accord sur le fait que la 3D était inutile dans ce film... Et sur le fait qu’on peut facilement prévoir ce qu’il va advenir. Néanmoins, en le voyant, j’ai quand même ressentis quelques émotions, sorties tout droit de mon âme d’enfant, et j’en ai pris plein les yeux. Aussi, le film étant l’avant "Monstre & co", il devait nous amener à ce genre de fin, et je trouve que l’histoire, et la relation entre les deux personnages principaux étaient plutôt cohérentes avec le précédent film. Peut-être que le but recherché n’était pas plus grand ?
    Cordialement :)

    Consulter l'article Monstres qualités et monstres défauts

    • Juin 2013 à 14:37 , par François Habran

      Oui, il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis et loin de moi l’idée de vouloir décourager qui que ce soit.
      Je ne trouve pas le film mauvais : je le trouve idéologiquement ambiguê.
      Un peu comme si la fac était une émission de télé réalité tu vois.
      Mais je t’accorde que dans le genre commercial c’est bien fichu.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 9 juin 2013 19:27 , par Jean-Pierre Biskup

    Comme je l’avais écrit, il n’est pas possible de parler de toutes les guitaristes. Il fallait donc bien faire un choix et choisir des guitaristes marquantes à tous les niveaux (musicalité, technique, créativité, originalité, carrière avec groupes et artistes, carrière en solo, etc…), et aussi tenir compte de différents styles musicaux pour donner une vision plus globale de la guitare au féminin.
    Des lecteurs ont par exemple évoqué les noms de Nili Brosh et Jess Lewis, de jeunes guitaristes rock à la belle technique qui méritent d’être suivies. A surveiller donc !
    Mais on pourrait citer beaucoup d’autres guitaristes. Pour la guitare classique, Valérie Duchateau qui est une grande référence, mais aussi Gaëlle Solal. Nina Attal est bien prometteuse pour le côté blues rock et funk. Côté blues, il y en a pas mal aussi avec entre autres Bonnie Raitt, Ana Popovic, Erja Lyytinen. Côté jazz, il y a par exemple Mimi Fox et Leni Stern. Sur guitare acoustique, Vicki Genfan est impressionnante. Pour la folk, il y a notamment Joni Mitchell. Pour le rock, on peut citer the Great Kat, pourquoi pas aussi Joan Jett et Lita Ford… Concernant la génération actuelle et montante des guitaristes plutôt rock, on peut citer entre autres Marnie Stern, Nita Strauss, Desiree Bassett, Jessica Gardlund, Juliette Valduriez, Stefania Daniel, Andreia Gomez, Simone Dow, Leah Woodward, Sarah Longfield et bien d’autres encore…
    La liste n’est pas exhaustive, et il est intéressant de surveiller ce que feront ces guitaristes et d’autres encore….

    Consulter l'article Les femmes guitaristes

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 28 mai 2013 14:46 , par Pierre Chamot

    Je ne suis pas un trentenaire, mais qu’importe ! Pour moi Fauve c’est du vent, des beaux discours qui rentrent par une oreille et sortent par l’autre. C’est du pipot, c’est pas franc, c’est pas assumé, c’est juste du buzz. Leur stratégie commerciale est bien faite puisque tout le monde rentre dedans mais elle n’est pas non plus impénétrable. Quand on s’approche un peu plus, on se rend compte que tout ce qu’ils font n’est que commercial. Du début jusqu’à la fin !

    Consulter l'article Mon opinion isolée/désolée

    • Mai 2013 à 15:06 , par François Habran

      Mon cher Pierre Chamot
      Tu es donc mon seul et unique lecteur à ce jour.
      Bienvenue et grand merci à toi de me tirer de ma solitude : franchement, cela me rassure de te lire penser ainsi.
      Reste le mystère pour moi de l’engouement que Fauve suscite…commercial soit, mais pourquoi cette marchandise se vend-elle ?

    • Mai 2013 à 15:25 , par isabelle pierre

      Fauve .....!
      Je confirme ce que Pierre avance !
      Je ne suis pas une trentenaire non plus , mais , mon avis rejoins celui de Pierre !
      A savoir : Un "truc" bien commercial , forcément , qui reflète , somme toutes , l’irresponsabilité et le désarroi spirituel , intellectuel , transcandental , culturel et sentimental dans lequel notre société se trouve plongée ou en propre mutation .
      Des visionnaires " faciles", d’un futur purement désastreux ...!
      A suivre !
      Isabelle

    • Mai 2013 à 16:11 , par Marc Chatelain

      Cher Franz,

      Je n’ai pas l’heur de te connaitre mais réagirai à tes propos car je les trouve un poil sévères. Je ne vais pas tenter de te convaincre mais plutôt t’exposer mon modeste point de vue. D’autant que je partage volontiers certaines de tes remarques...!!

      Je connais ce groupe depuis quelques mois en découvrant le morceau intitulé Nuits Fauves. J’ai beaucoup aimé ce titre. Je lui trouve une belle détresse, un coté direct et implacable tout en étant mélancolique. Il a fait résonner en moi des échos qu’il m’est agréable de retrouver.

      Il est tout autant vrai qu’un morceau comme St Anne me parait assez peu digne d’intérêt (voire pire...). Donc voilà, je ne suis pas un fan, loin de là, mais suis sensible à certains aspects de ce groupe. De groupe, parlons-en. Ils semblent se définir selon de drôles de termes comme tu le rappelles. Moi non plus je n’y comprends rien. Je n’entends pas leurs propos. Sans doute histoire de génération car je crois comprendre que comme moi, tu as passé l’âge de ce que tu définis (à tort à mon avis, mais j’y reviendrai) comme leur coeur de cible : les trentenaires.

      Est-ce important toutefois de comprendre tout ces aspects là ? Je n’en suis pas certain...On voit fleurir depuis pas mal de temps (longtemps même quand on pense aux scandinaves comme Gus-Gus et autres) des structures aux contours flous qui tentent de mêler diverses expressions artistiques. J’avoue qu’à mes yeux tout ceci a un côté sympathique mais rarement très abouti ou intéressant. Ils font donc le buzz, s’expriment aisément via des médias dits nouveaux. Bien. Et alors ?

      Ce sont tout simplement des jeunes gens utilisant les moyens d’expression qui leur sont donnés. Rien de plus. L’essentiel n’est pas là. Il n’y a pas révolution, d’aucun sens en cela. Ce qui m’intéresse est leur énergie.

      Car qu’entend-on dans les paroles de ce groupe ? Des adolescents qui se cherchent. Comme c’est le cas depuis longtemps et le sera encore pour une paire de siècles au moins ! Leur expression semble naître d’un malaise que nombre de nous avons connu, d’une perte de repères, perte de soi, de ses relations avec les autres. De tous ces chamboulement face auxquels la vie nous soumet. Ni plus, ni moins.

      Donc oui, il y a des maladresses, plus ou moins grosses, plus ou moins nombreuses, dont ce "manifeste" que tu cites avec raison. C’est là bien à mon sens le toupet de la jeunesse, sa prétention en même temps que sa honte d’elle-même, son affirmation sans cesse renouvelée alors que tout est question pour elle.

      Je me lance dans de la psychologie de bazar et en ai bien conscience. Mais je ne vois pas d’autres justification à Fauve. Fauve possède les qualités et les défauts de l’adolescence. A la fois généreux et horripilants, maladroits et touchants.

      Bien sûr, on aimerait reconnaitre des références chez eux, on aimerait qu’ils disent avoir aimé ce qu’on a aimé, utiliser les outils qu’on a employés. Mais ça, c’est notre problème car c’est nous qui vieillissons. Et le monde bouge. Pas dans le fonds nécessairement, mais au moins dans ses modalités. Et qui mieux que la jeunesse pour se saisir des nouvelles possibilités ?

      Après, parler d’aspect commercial...Oui, pourquoi pas ? L’argument revient souvent, et souvent avec raison. Est-ce le cas ici ? je n’en sais fichtrement rien...Et si ce battage n’était qu’un simple moyen pour eux de se faire connaitre, de réaliser leur rêve de vivre de leur expression ? Devrait-on les blâmer pour cela ?

      Je suis sans doute réac, mais entre ce que les médias déversent comme modèles à longueur de journées, où le vulgaire le dispute à la vacuité, je suis plutôt ravi de constater que certains semblent être en désaccord avec ça et affirment leur doute plus que leur dernière coupe de cheveux.

      En bref, voilà. Je suis tenté de croire à la sincérité de ces jeunes gens. Qui ne va pas chercher plus loin. Je ne vais pas chercher de message politique ou philosophique dans leurs textes, leurs attitudes. Que les moyens qu’ils emploient pour cela me dépassent ne les concerne pas. De toute façon, ils ne s’adressent de fait pas à moi mais bien plus aux ados qui est là le "coeur de cible".

      Cher Franz, je suis navré pour le coté brouillon de mes mots. Je ne tiens pas à te persuader du bien-fondé de mon point de vue. Juste te montrer quelques circonstances qui peut-être atténueront la relative sévérité première de ton propos.

      Bien à toi

    • Mai 2013 à 23:02 , par Franz Narbah

      pour Marc Chatelain

      j’apprécie beaucoup ta critique de Fauve. Comme tu l’avais compris, je suis un peu largué devant ce type de productions et les raisons du buzz m’échappent : c’est de l’ignorance de ma part, rien d’autre.
      Je ne suis pas à proprement parler dans mon domaine de compétence.
      Ton opinion sur ce groupe aurait fait un meilleur article que le mien pour parler de la musique de Fauve.
      Mon axe à moi, c’est plutôt “comment font-ils le buzz ?“. Je ne ressens même pas ça comme “commercial“, ce qui d’ailleurs n’est pas un défaut. Gainsbourg que j’aime beaucoup était très commercial.
      D’ailleurs, je vais signaler en PS de mon article qu’il y a dans les commentaires un texte drôlement bien argumenté : le tien.
      Amitié

    • Mai 2013 à 10:26 , par Marc Chatelain

      @Franz,
      Je suis heureux de voir comment tu reçois ma bafouille qui n’a pas grande prétention non plus...(et merci pour tes gentilles remarques !). Tu as bien compris que je ne veux en effet imposer mon point de vue, juste proposer un angle un peu différent.
      Mais il est toujours vrai qu’il est étonnant de constater que tel ou tel autre événement fait sensation alors que d’autres non, pourtant de qualité égale ou supérieure (en vertu de quoi supérieure, je sais, je lance là une bêtise !!).
      @Pierre et Isabelle (dont je n’avais pas lu le texte avant de publier mes mots...) : honnêtement, je ne comprends pas. Commercial...Je ne fais nullement de la provoc mais en quoi peut-on les taxer d’être dans ce registre ? Par quels biais, mécanismes ? Quand il s’agit de grosses machines issues de la télé, je pense parvenir à le déceler mais là, si tel est le cas (je ne dis pas non plus que ce n’est pas un "truc" commercial, je n’en sais rien), je ne vois pas comment cela fonctionne...
      Si vous avez des arguments, je suis preneur !
      En outre, comme le rappelle Franz, quand bien même, est-ce un défaut ? Ne peut)on être ET commercial ET bon dans son domaine (l’exemple de Gainsbourg est très bon..)

    • Mai 2013 à 10:45 , par François Habran

      C’est terrible ce que dit Isabelle :

      “…qui reflète , somme toutes , l’irresponsabilité et le désarroi spirituel , intellectuel , transcendantal , culturel et sentimental dans lequel notre société se trouve plongée“

      …ça doit-être ça qui me perturbe : avoir laissé derrière moi (enfin ma génération) un tel champs de ruine idéologique. J’ai la même impression (en bien pire encore) avec Orelan.
      Et je crois que ce que veux dire Pierre quand il emploie le mot “commercial“, c’est plutôt “opportuniste“… Et là j’adhère d’ailleurs.

    • Mai 2013 à 16:12 , par Olivier Dutertre

      Il me semble qu’à l’heure de la prééminence d’internet sur les autres média, la question n’est pas tant d’avoir affaire à un coup « commercial » dans le sens classique que de savoir comment la diffusion virale a pu attreindre sa masse critique, au delà de laquelle tout le monde embraye pour ne pas rater le train, quitte à le prendre en marche.

      La presse musicale a besoin de monter en mayonnaise autour de la dernière « sensation », c’est son fond de commerce, quitte à laisser les malheureux en rase-campagne quelques mois plus tard. Entendons-nous bien, je ne souhaite aucunement ce sort à ce groupe, mais quand le soufflé sera retombé, il sera intéressant de suivre leur cheminement, à tête reposée, en quelque sorte.

      Ce qui me chiffonne le plus dans ces phénomènes de buzz, qui restent complétement impénétrables, c’est qu’il est bien difficile de faire la part de l’engouement véritablement spontané. Dans une blogosphère grèvée par les accords commerciaux et à l’heure où des officines se font payer pour poster sous pseudo des commentaires élogieux il convient de rester lucide. le commercial avance masqué.

      Comme disait Jello Biaffra « Don’t hate the media, become the media ». Internet est un magnifiique espace de liberté, mais il convient de le faire vivre en tant que tel. Bienvenue à bord ?

    • Mai 2013 à 17:37 , par Marc Chatelain

      @François. Les mots d’Isabelle sont forts en effet et j’y souscris également. ainsi, un tel groupe (mais bien d’autres et au-delà bien d’autres artistes ou personnes) en serait le témoin et non le déclencheur. Le résultat.
      Quant à s’en vouloir d’avoir amené à cela, je pense que c’est plus compliqué...La période l’est éminemment. On dit volontiers ici ou là que les 68ards ont des responsabilités quant à ce qui nous mine. J’en suis globalement d’accord. Mais ce phénomène de mai 68, même s’il s’est retrouvé dans d’autres pays et sous d’autres formes n’est pas si mondialé ou au même occidentalisé que cela. Or, le mal qui nous mine est lui largement répandu, au moins en occident...Je ne parlerai pas des pays sous autres influences car je ne les connais pas...
      C’est le Schengen de la déprime !!!!
      @Olivier : ton analyse est des plus pertinentes et je la salue. Du coup, là encore, Fauve ne serait "que" pris dans ce mouvement sans même en être forcément à l’origine.
      Je ne tiens pas absolument à me faire l’avocat de ce groupe ceci dit. Une fois encore j’ai moi même émis des réserves quant à son intérêt. Mais force est de constateril me semble que les "choses" étant devenues à ce point complexe, il est difficile d’assigner telle ou telle autre action, courant ou que sais-je encore à une personne, entité, groupe...
      De fait, c’est ce à quoi nous a amené notre système historico-socio-économique actuel : la perte du centre. D’où la perte des repères, mais aussi la perte des responsables. Assigner un centre, une volonté aujourd’hui, la circonscrire à une entité définie est quasi impossible...
      Je m’éloigne ?!!!

    • Mai 2013 à 10:51 , par Marc Chatelain

      Navré pour toutes les fautes laissées dans les mots précédents....

    • Juin 2013 à 18:48 , par Isabelle Pierre

      Bonsoir ,
      Il est écrit en vingt lignes voire plus, ce que j’ai résumé en trois.
      Isabelle

    • Juin 2013 à 22:42 , par Webmestre

      Je tiens à préciser pour la sérenité des débats que chez Rictus nous ne sommes pas facturés au nombre de caractères.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 1er mai 2013 15:38 , par annecy verité

    "des artistes locaux largement à la hauteur d’artistes nationaux" , tout artiste national est forcement local chez lui, passons....mais bon quand on voit qu’on y réfère pep’s, graine d’orties....Renseignez vous avant de faire de la pseudo culture à deux francs....Pep’s à eut une diffusion sur toutes les radios et sur la télé "national" avec son célèbre titre "liberta" et graine d’ortie n’en n’est pas loin et pour les 2 autres je ne me prononcerai pas car je ne les connais pas, mais ils sont surement aussi talentueux.

    Vous refléter l’image même de la culture d’annecy avec cet article, la où les média sont incompétents, vide de culture, et surtout inexistants, Arrêtez limite de faire des articles sur nos soirées, si c’est pour rabaisser des artistes que vous ne connaissez pas en les traitant de locaux, on a plus besoin de vous maintenant, on ce débrouille tout seul et internet le fait très bien.

    signé : wikipedia !!

    Consulter l'article Une Olivia solidaire !

    • Mai 2013 à 16:29 , par Alain Levy-Valensi

      En réponse au commentaire d’Annecy vérité, je me permet de préciser que le terme "artistes locaux" n’est pas péjoratif du tout, simplement que ce sont des artistes qui font partie de la scène locale. que je n’est absolument pas besoin de renseignements sur ces artistes, les connaissant tous très bien, ce qui ne semble pas être le cas d’Annecy vérité. Prenez simplement le temps d’aller lire l’article sur graine d’ortie sur notre site. et il y a d’autres artistes "locaux" dont nous avons fait mention ici, est-ce que vous les connaissez et allez-vous les voir sur scène ? Vos soirées, comme vous dites, sont aussi les nôtres car nous sommes Annéciens et y participons. Si vous n’avez pas besoin de nous, libre à vous, pourquoi venez-vous lire nos articles ? En ce qui concerne vos infos sur l’internet qui le fait très bien (Wikipédia) je demande à voir si vous trouvez référence à tous les artistes et si sur ce même site on vous offre un agenda tel que le notre pour que enfin le public vienne voir ces artistes en live. D’autre part dans ce dernier paragraphe, de l’article sur la venue d’Olivia Ruiz à Annecy, nous ne faisions que signaler la réaction du public venu pour elle et qui fut surpris de découvrir ces autres artistes. Maintenant épargnez nous des commentaires incognito signés "Annecy vérité" qui voudraient faire admettre que ce pseudo est le seul à détenir la vérité ! Quand à la signature (wikipédia) ce n’est qu’une usurpation d’un titre qui a fait ses preuves sur internet et qui n’est pas votre propriété.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 mars 2013 17:48 , par xavier DEPRAZ

    Pour ceux qui l’auraient manqué, le film sera de nouveau programmé dans le département entre le 10 et le 26 avril, dans le cadre du Festival Petit Patapon.
    Les salles concernées :

    Le Concorde (Rumilly)
    le Rouge et Noir (Saint-Julien en Genevois)
    Ciné Laudon (Saint-Jorioz)

    Voir les sites des salles pour les horaires.

    Grâce à la projection numérique, nous avons pu faire des projections "sur mesure" pour les tout petits (les crèches par exemple), en projetant d’abord les 4 courts les plus adaptés, puis en rallumant la lumière pour faire sortir les plus petits, avant de lancer "la maison" et "Limaçon...". Cela n’aurait pas été possible avec la projection en 35mm... Voilà un des bons côtés du numérique !

    Sidonie : je partage ton avis sur ce film "artisanal", mais qui a beaucoup plu aux petits et aux grands...

    Consulter l'article L’eau à la bouche

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 27 février 2013 17:29 , par otto bersarin

    Je suis dans la région depuis 10 ans maintenant, j’ai vu pas mal de groupes ...mais
    là j’ai un peu de mal..
    je ne trouve aucune trace de rock chez ce monsieur..plutôt un notable ben nourri et sympathique mais sans plus ?
    De la variété oui,des reprises..excusez moi monsieur ROdi mais je suis venu voir votre spectacle et je me suis endormi..contre ma copine ;
    De plus les intervenants étaient tout aussi kitsch et un peu ringards que ce monsieur..
    Est ce du second degré ?
    J’ai vécu 2 ans à Berlin, 6 ans à Stasbourg, et j’avoue que l’histoire du rock annecien me semble très très sage..
    aidez moi ? mais où trouver du rock à Annecy ?

    Merci
    Otto

    Consulter l'article La vie rock’n roll de Rodi

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 4 février 2013 10:53 , par Easter KoReckt

    Évènement d’autant plus exceptionnel et unique que Wilko J. est gravement malade.

    Consulter l'article Wilko ce héros

    • Février 2013 à 08:16 , par Olivier Dutertre

      Effectivement, se sachant condamné, le musicien à décidé d’arrêter ses traitement et de reprendre la route une dernière fois.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 1er août 2012 23:49 , par Claire Augustyniak

    J’adore le groupe Marilyn Manson depuis mes 12 ans aussi et j’ai aussi adoré son dernier album. Mais pour l’avoir vu en 2007 à Paris ou le concert était vraiment cool, en 2009 un peu moins et là à Paris en Juin ... Franchement, il a vieilli (soit comme tout le monde) mais aucune prestance, il en avait rien à faire, le concert à durer 50 min ... J’ai été déçue vraiment. J’étais invité au concert d’ Annecy et puis finalement vu le concert sur Paris.. j’ai décliné. Dommage pour nous les parisiens aahah ! Et Dieu sait que j’adore Marilyn Manson ! En attendant le prochain concert !!! :)

    Consulter l'article Marylin Manson à l’Arcadium

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 juillet 2012 22:37 , par Olivier Dutertre

    Je l’avais vu à Musiques en Stocks il y a quelques années où il avait à fait toute un partie de son set sur une jambe à la façon d’un héron et chantant dans une langue imaginaire. Une présence incontestable, mélange de grâce et d’étrangeté. fascinant.

    Consulter l'article Nosfell : l’ultrason

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 27 juin 2012 09:58 , par François Habran

    Amandine Crey est intéressée pour co voiturer avec moi pour aller à la Fonderie Krüger pendant le week-end grand public. (7 et 8 juillet). Nous n’avons pas encore eu le temps de discuter en détail les modalités. Amandine s’intéresse surtout au Festival des Arts Numériques Libres. Moi j’irai sans doute faire un tour à la Maison communale de Plainpalais (grand public)

    Que fait notre geek domestique Olivier (et néanmoins dictateur numérique) ? Quant-y va-t-il ? Car je ne peux concevoir qu’il n’aille pas-y rencontrer les armées secrètes de Linuxiens sorties des maquis de Groisy et d’ailleurs.

    Alain, ce serait génial que tu fasses un reportage photo genre “Dans la jungle des Geeks“. Non, plutôt “Safari chez les Geeks“. J’emmènerai mon Coolpix quand même.
    Tu ne sais pas faire les photos floues.

    C’est exprès que je fais ces communications aux contributeurs en commentaire d’article. Car je cherche des lecteurs qui vont là bas pour faire des reportages, des guides et des porteurs, des transfuges et des interprètes.

    Le premier qui parvient a capturer un véritable Spipien (pas Olivier, un autre) gagne mon estime.

    Consulter l'article RMLL, remelemele … libre

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Philippe ! Magnifique texte d’une richesse foisonnante et magnifiquement troussé.

    Il y passe le souffle d’une épopée dramatique et triomphale.

    Bien entendu, avec ce talent qui est le tien pour faire exploser les formes tu nous fait péter la une avec un châpô hors de proportion, tu utilises le sur-titre comme champs de résumé, tu mets ce bloc de texte en béton armé si massif et puissant qu’il est une véritable forteresse.

    C’est formidable et surprenant. J’adore ça !

    Consulter l'article Ils se sont bouché les oreilles de terreur !

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 20 juin 2012 21:29 , par Maïté Sumian

    Merci pour ce très sympathique album photos : que de bons souvenirs de ces 2 jours passés sur les "Pontons flingueurs" du lac d’Annecy !!
    Bravo aussi pour les légendes (quel travail ;-) et j’attends effectivement la prochaine édition !

    Consulter l'article Chapeaux blancs et romans noirs

    • Juin 2012 à 09:01 , par François Habran

      Bienvenue Maïté. Alain fait en effet un travail formidable avec ces reportages photo d’un style nouveau (pourrait-on dire “intimistes“ ?)
      Ravi que cela t’ai plu et merci pour ton commentaire.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 juin 2012 18:03 , par Emeline Barat

    Quel homme, en même temps quand on porte un t-shirt chaton c’est qu’on a une grande ouverture d’esprit.!!
    Bel enchaînement dans l’article.

    Consulter l'article Philippe Valette

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Effectivement, c’était vraiment sympa de rencontrer ces gens.

    J’ai eu l’occasion de discuter lors de ce pique nique avec deux lauréats : Carlo Vogele et Franck Dion

    Franck expliquait qu’il ne goutait pas trop l’ambiance potache des projection et que c’était toujours quelque chose de difficile de voir ses films projetés en public.

    Carlo assumait le côté bricolo de son animation (avec les fils visibles pour l’animation des poissons) et appréciait la possibilité qu’offre l’Europe de faire des petits projets perso, alors qu’au États-Unis (il bosse chez Pixar) l’animation est trustée par quelques grands studios et les courts ne concernent que la pub.

    Consulter l'article Les fous appelés sous les drapeaux

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Ce classement est en effet très plausible car ces courts étaient très bien !

    On peut aussi citer dans la short-list plausible :
    Ttram (mais je crois qu’il a déjà eu des prix lors de précédents festivals...autant privilégier un autre challenger du coup)
    Historia d’este
    Edmond était un âne.

    Avec ça on va forcément avoir le trio de tête :)

    Consulter l'article Tiercé de la spectatrice fantôme

    • Juin 2012 à 11:32 , par Olivier Dutertre

      Pas de Mystère les trois images ci-dessus sont des lauréats crédibles.

      j’ai pris parti pour « Sauvez Willy », et i l me semble que « Junkyard »était assez puissant et « Tram » amusant.

    • Juin 2012 à 11:44 , par François Habran

      Je suis pour la pomme !

    • Juin 2012 à 11:45 , par Franz Narbah

      Moi je vote pour Bill Plymton : personne ne s’est endormi pendant son film !

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 6 juin 2012 18:02 , par François Habran

    Je rajouterai :

    les pendules avec des aiguilles qui tournent à toute vitesse pour faire comprendre que le temps passe,

    les chats qui sont tellement difficile à dessiner en mouvement !

    les images qui explosent pour faire raccord avec le plan suivant ou pire, pour amener le générique.

    Consulter l'article Brèves de Pâquier

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Bon sang ! J’ai enfin pris le temps d’aller voir cette exposition. Je suis resté des heures à me plonger dans les pièges labyrinthiques infernaux de ces images qui semblent si documentaires, et qui, après quelques instants d’initiation du regard, vous emmènent dans des jeux de trompe œil parfaitement nouveaux et vertigineux.
    J’étais avec mes filles qui ont 9 et 10 ans. Elles ont tout de suite compris le jeu. On arrivait plus à les faire sortir. Elles discutaient toutes les deux des trouvailles innombrables qu’elles découvraient comme des figures cachées dans un tapis ou dans des nuages.
    Formidable.

    Consulter l'article Stéphane Couturier rend beau la laideur

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • Le webmestre en personne a envoyé ce message en privé qui ressemble a un coup de frein qui grince :

    “Franchement, entre le player non maitrisé et l’annonce du concert de
    graine d’ortie dans un article sur Ange (quel point commun, à part celui
    qui écrit), j’aurais pas publié.“

    Le rédacteur en chef en personne répond en commentaire de cet article :

    Oui, mon cher Olivier Dutertre ; mais si on t’écoute, on ne publie rien. Ta copine, elle attends toujours ses publications je crois ?

    Une fois encore je te le dis, et cette fois je le mets en application, les commentaires se font en pied d’article et non en privé, et avec sa véritable identité et non celle du webmestre.

    Tu devrais t’encourager toi même au lieu de décourager les autres. Nous sommes en pleine expérimentation et rien n’est grave.

    L’article d’Alain doit être envisagé comme tel. Et ce drôle d’interview morcelé est un objet intéressant. Le Rictus vidéo aussi (sur mon navigateur il marche).

    Mais on doit envisager des solutions techniques s’il y a des problèmes techniques. Et ça c’est ton job

    En revanche, le texte est un peu décousu et Graine d’ortie devrait faire l’objet d’un article séparé.

    Mais bon, Alain est photographe, pas rédacteur. Il apprend et c’est très bien comme ça.

    Ça s’appelle la liberté d’expression.

    Consulter l'article Un Ange est passé une première fois...

    • Mai 2012 à 17:20 , par Mélodie Lévy-Valensi

      Bonjour à tous,
      Je viens de lire/écouter cet article, et franchement je crois ne jamais avoir rien vu de tel sur la toile.
      J’ai adoré cette sorte d’interview hybride entre la radio et l’écrit, c’est très intéressant.
      Et effectivement ça ouvre de nouvelles possibilités de journalisme. Après tout la particularité d’internet c’est d’être un hyper-média (écrit/visuel/audio) et je pense que c’est rendre hommage à cette innovation que de faire des "hyper-articles".
      Bref bravo le paternel (et c’est pas parce que tu es mon père que ma critique est si douce :)

      Ps : aucun soucis avec le lecteur de mon coter. Peut-être l’éventuel problème a-t-il déjà été réglé.

    • Mai 2012 à 17:55 , par Webmestre

      Pour répondre à la question post-scriptumique, le problème était lié au format propriétaire + lecteur flash, toutes technologies que nous nous efforçons de ne pas utiliser et qui n’étaient pas gérées proprement par la maquette de base.
      Quelques bidouillages dans l’urgence ont attenués les problèmes, mais sans garantie de ne pas laisser certain internautes avec un carré noir, blanc, ou jaune à carreau avec une magnifique pub pour adobe.
      Il y aura surement moyen d’utiliser des formats plus standards à l’avenir.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 23 avril 2012 19:46 , par Franz Narbah

    Une chose amusante à savoir, c’est que le récit de Frankenstein se passe au bord du lac Léman. Et encore plus extraordinaire, il a été écrit au bord du lac Léman. Et même, imaginé là pour des raisons de jeu. On raconte que Shelley et Mary étaient ensemble en vacances chez Lord Byron, à Cologny.. Frankenstein serait un récit né d’un défit au temps pluvieux.. Livre culte puisque avec Dracula de Bram Stoker ( inspiré par “the Vampyre“ issu également de ce jeu) et Le Moine de Charles Maturin, il est convenu de dire qu’est né le roman noir ! Rien que ça. (citons aussi la pionnière Ann Radcliffe)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Frankenstein_ou_le_Prom%C3%A9th%C3%A9e_moderne

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Robert_Maturin

    http://en.wikipedia.org/wiki/The_Vampyre

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ann_Radcliffe

    Je cite : “L’idée du roman date de 1816. John William Polidori et Lord Byron résidaient à la Villa Diodati à Cologny près de Genève sur le bord du lac Léman et reçurent la visite de Shelley, Mary et sa demi-sœur Claire Clairmont. Etant retenus à l’intérieur par la pluie incessante de l’année sans été (qu’il a décrite dans le poème Darkness), Byron proposa à ses hôtes d’écrire chacun une histoire de fantôme. Chacun s’acquitta plus ou moins de sa tâche, Byron écrivit un scénario fragmentaire dont Polidori s’inspira pour écrire « en deux ou trois matinées » The Vampyre, le roman qui est à l’origine du genre et qui inspirera Dracula. Percy Bysshe Shelley écrivit une historiette dont il se désintéressa rapidement et qui n’a pas été conservée.
    Mary, quant à elle, se trouva incapable d’en inventer une. Mais quelques jours après, entre le 10 et le 16 juin 1816, sous l’influence de la lecture des Fantasmagoriana (en) (dans leur version française), du Vathek de William Beckford et d’une bonne dose d’opium, elle fit un cauchemar où elle eut la vision de « l’étudiant pâle penché sur la chose qu’il avait animée ».“

    N’ayant pas lu la BD, je ne sais pas si l’action de situe dans nos Alpes. Mais je vais le lire dès que possible : je suis un fan. Vive la littérature gothique anglaise.
    Un petit dernier pour la route ? :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89trange_Cas_du_docteur_Jekyll_et_de_M._Hyde

    Consulter l'article La lignée Shelley

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 28 mars 2012 18:10 , par Franz Narbah

    Suite à la publication le 18 février dernier de l’article de Salomé Aubry : http://rictus.info/yann-le-masson-a-pris-le-large.html
    Nous avons reçu le communiqué suivant :

    Bonjour
    pourriez-vous signaler dans la page consacrée à la mort de Yann Le
    Masson, l’hommage qui lui sera rendu le 10 avril au Forum des images à
    Paris ?
    Il s’agit d’une soirée où seront projetés 5 de ses films et où seront
    réunis plusieurs de ses amis. (ci-joint programme complet)
    Merci d’avance de ce que vous pourrez faire pour relayer l’info.
    cordialement

    Eric Denis (Documentaire sur grand écran) edenis@documentairesurgrandecran.fr

    Nous avons rajouté le programme au pied de l’article.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • imagespassages s’associe à la Biennale du Cinéma Espagnol pour présenter

    MARDI 27 MARS 2012, Annecy :
    BARCELONE EN MOUVEMENT

    projection de vidéo d’artistes

    à l’arteppes/espace d’art contemporain MJC des Teppes, place des rhododendrons
    18h30  : AU NOM DE KERNEL de Joan LEANDRE – 25’ X 2
    Le kernel est au cœur de tous les systèmes informatiques et l’artiste s’approprie ses extraordinaires possibilités pour inventer de nouveaux rapports à l’image et au son
    Suivi de la pièce acoustique de Victor Hurtado Torres, présentée par Studio forum
    Dans le cadre du festival le bruit de la neige
    Puis projection d’autres vidéo d’artistes de Barcelone :
    Tere Recarens, Toni Serra/Abu Ali, Lluis Escartin, Andres Duque

    MIDI du DOCUMENTAIRE sur l’ART CONTEMPORAIN avec l’artothèque
    projection de vidéo documentaire
    12h30 à la bibliothèque bonlieu – salle ronde 2° étage –
    pour deux documentaires sur des plasticiens espagnols de deux générations
    et pour un hommage à l’artiste disparu récemment, que l’on peut le voir travailler dans son atelier de Barcelone
    TAPIES de André S Labarthe – 52’
    Angel VERGARA de Beatrice Vernhes, 26’ artiste intervenant en peinture, en installation, photo ou vidéo, présent à la dernière biennale de Venise

    imagespassages

    imagespassages@wanadoo.fr

    JPEG - 37.8 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 17 mars 2012 10:13 , par Nato Pac

    Un "chocolate cake" comme on les aime !

    Consulter l'article L’artootem aime Toto

    • Mars 2012 à 10:25 , par Franz Narbah

      Je crois que je vais réserver parce que la salle est à peine assez grande pour contenir le groupe !
      Magnifique salle pour ceux qui ne connaissent pas encore.
      Et manifestement un groupe çà découvrir pour moi. C’est une bande qui semble plus que sympathique.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 mars 2012 12:36 , par Jeanne Boulet

    Je pleure sur Lucio Dalla (dont j’apprends la mort par Rictus) qui m’a déjà tant fait pleurer. Et pourtant, j’éprouve une joie aussi : une jolie mort dans un claquement de doigt : in, off.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 24 février 2012 11:49 , par Webmestre

    Vu hier soir au brise-glace, this is the kit est vraiment très rafraîchissant .

    Ce groupe repasse à la soierie de Faverge ce vendredi soir, Peut-être l’occasion d’un rattrapage ? (pour les rares qui verraient le message à temps)

    JPEG - 1009.2 ko

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 15 février 2012 19:04 , par louis louis

    Dans le cadre de sa programmation 2011/2012, l’Espace François Mitterrand de Montmélian accueillera le jeudi 15 mars prochain à 20h30 le spectacle « A cœur ouvert poèmes d’une terre occupée » de la Compagnie Charles Dullin Théâtre Vivant.
    Ce récital poétique et musical propose au spectateur un voyage en terre palestinienne avec pour guides la poésie et sa compagne, la musique.

    A cœur ouvert, poèmes d’une terre occupée - Compagnie Charles Dullin

    Il pourrait s’agir d’un voyage, un voyage en terre palestinienne avec pour guides la poésie et sa compagne, la musique. Par-delà le Mur, les voix des poètes s’élèvent jusqu’aux étoiles qui ne connaissent pas les frontières, pas encore. Ces voix dénoncent, interrogent, chantent, rêvent. Plus fort que la plainte, le frémissement de l’amour se glisse dans les espaces négligés par les hommes d’en face. C’est que l’émerveillement de vivre est un rempart indestructible, plus haut, plus solide que le Mur.
    L’évolution de la question palestinienne s’inscrit aujourd’hui dans un conflit multidimensionnel. De ce fait la poésie - langage universel - prend le droit de s’adresser à l’humanité toute entière. Contrairement à l’information, la poésie est plurielle. Elle est dénonciation, engagement certes, mais elle est aussi métaphore, ouverture, mélange de sensations et d’émotions, de rêves, de conscience et d’inventivité pour aujourd’hui et pour demain.

    Interprètes
    Jean-Pierre Andréani - Claudie Bertin
    Géraldine Mercier - Peter Torvik
    Avec la voix d’Anas Alaili
     

    Conception : Claudie Bertin
    Création musicale : Peter Torvik
    Décors, construction : Eric Deglaine
    Tableaux et signets : Valérie D’Argento-Monod
    Calligraphie : Zohra Bouhabib
     
    EspaceFrançois Mitterrand
    Amphithéâtre Pierre Cot

    Tarifs :
    Plein tarif : 8€ - Tarif réduit : : 5 €
    Abonnés : 5€ - Groupes : 5€
    Durée du spectacle : 1h05
    Tout public à partir de 8 ans

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 9 février 2012 09:15 , par François Habran

    Soit Patricia Lheritier est d’Annecy, son disque est auto produit et elle passe plus de temps à chanter qu’a s’occuper de sa promo.
    Mais…

    Elle a son site quand même ! : http://www.patricia-lheritier.com/

    et Isadora Project c’est encore elle : http://www.myspace.com/isadoraproject

    Et puis elle accompagne en direct les spectacles des acrobates fabuleux des Arts Sauts

    C’est bien vrai que nul n’est prophète en son pays !

    Consulter l'article Patricia Lheritier

    • Mars 2012 à 12:36 , par Rémi Laborie

      Magnifique chanteuse à la voix incroyable.Certainement la seule chanteuse française de Jazz avec 5 octaves .Elle entourée de musiciens de la scène actuelle Jazz.
      Deux concerts se prépare à ANNECY .Les places seront à récupérer a la billètterie de la fnac d’ANNECY ,attention il n’y as que 300 places .La notoriétée de Patricia ne fait que monter.Les dates de concert ce précise (féstivals et salle de concert à l’étranger )N’oubliez-pas de réserver vos places !!!!

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 7 février 2012 19:38 , par Martine MOTTIER

    Bonjour à toutes et à tous !

    Un événement à Thônes... Une galerie temporaire vient de s’ouvrir au :

    25 rue de la Saulne 74230 THONES

    Trois artistes, Elisabeth Masson-Borot de Thônes, Nicole Marchal-Aubrée d’Annecy le-Vieux et Martine Mottier de Doussard s’associent pour présenter leurs créations picturales et plastiques.
    La démarche de travail et l’expression sont propres à chacune d’elles, mais elles ont en commun une volonté d’exprimer des ambiances colorées et dynamiques.

    Venez les découvrir au 25, rue de la Saulne à Thônes dans 70 m2 d’exposition.

    contact local : 06 68 01 62 10

    En pièce jointe l’affiche de l’exposition avec les jours et heures de permanences

    JPEG - 543.1 ko
    • Février 2012 à 19:46 , par Secrétariat de rédaction

      Bienvenue à vous trois.
      Nous vous souhaitons la meilleure réussite possible dans vos projets.
      Amicalement.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 6 février 2012 09:27 , par Franz Narbah

    Voici un texte qui me réjoui. C’est de la littérature mon vieux !
    J’adore ça : “…boire un Vermut accompagné d’oignons sauvages dont il faut extraire la queue au milieu d’une pièce percée de soupiraux.“, ou encore ça :“avant de recevoir un dernier coup de lustreuse“. Magnifique. Pour les règles de la loterie, je n’ai évidemment rien compris. Mais chaque pays a ainsi sont sport national impénétrable : les Englishes le criquet, les Italiens la drague dans la rue, les Français l’orthographe, et maintenant, grâce à toi, je sais que les Espagnols ont “El Gordo de Navidad“ ; une sorte d’œuvre sociale si j’ai mordu l’essentiel. Formidable.

    Consulter l'article Le son de l’Ange

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 26 janvier 2012 22:14 , par Franz Narbah

    Permets moi de saluer la première interview publiée sur Rictus, cher camarade.
    Je ne connaissais pas ce garçon ni sa musique. Très intéressant.
    Un conseil à tes lecteurs : si vous êtes comme moi et que vous ne connaissez pas, écoutez la musique d’abord et lisez l’interview ensuite.
    Une petite remarque de lisibilité : les texte gagnerait certainement en lisibilité en ajoutant une ligne de blanc entre les questions et les réponses. mais c’est un détail.
    Bravo. Je veux tout savoir, malgré mon grand âge, sur les nouvelles générations.

    Consulter l'article Dépression autømnale

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 22 janvier 2012 19:06 , par Gaspard Hauser

    Bon sang de bon sang : j’ai raté ça. Vous devriez nous tenir au courant au jour le jour des activités de ces gens là.. Ces soirées amicales sont ce qui manque le plus souvent dans nos hivers montagnards !

    Consulter l'article Folkwelt

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.

  • 13 décembre 2011 09:51 , par François Habran

    Ah ! Il est gentil le stagiaire ! Il nous commente des disques qui datent d’avant sa naissance. Quand est-ce que tu découvres Elvis Presley ?… et les Beatles ?…et les Stones ?…et Miles Davis ?…etc.
    Blague à part, moi non plus je ne connaissais pas,. J’ai écouté et c’est très beau. je suis même allé jusqu’à emprunter, et regarder le DVD de la même bande, "Le Bourgeois Gentilhomme" de Molière, reconstitution complète avec les musiques de Lully et qui dure 4h. Avec les bougies en effet, la prononciation de l’époque, les ballets, etc. Génial. (Bibliothèque de Seynod)

    Consulter l'article Plus beau, tu meurs.

    Ajouter votre grain de sel

    Pour participer ici, vous devez vous connecter avec l’adresse mail de votre inscription sur Rictus.info.